C’est notre service de presse qui offre une tribune aux politiciennes et politiciens socialistes souhaitant s’exprimer sur les thèmes d’actualité.

  • 2017

  • Du point de vue des femmes, le paquet de réformes « Prévoyance vieillesse 2020 » contient une concession majeure : la hausse de l’âge de la retraite des femmes à 65 ans. Mais, dans la version défendue par le Conseil des États, ce projet leur promet plusieurs améliorations. Continuer
  • La réforme de notre système de prévoyance est au cœur des débats de la session parlementaire qui s’achèvera cette semaine. Alors que la journée internationale des femmes était célébrée la semaine passée, quelques précisions s’imposent puisqu’elles sont particulièrement concernées par les différentes mesures en discussion. Continuer
  • 17.02.2017 | Roger Nordmann
    Au terme de leur vie active, les Suissesses et les Suisses veulent bénéficier d’une retraite solide, qui soit au même niveau que celle d'aujourd’hui. Mais leur attachement à l’AVS et à la LPP ne signifie pas pour autant que rien ne doit changer, puisque le régime des retraites fera face à trois défis majeurs dans les années à venir. Continuer
  • 13.02.2017 | Flavia Wasserfallen, Co-Generalsekretärin
    Tout comme certains d’entre vous, j’ai quelque peu peiné à en croire mes yeux à la lecture de certains commentaires et tentatives d’explication dans la presse du jour. Que s’est-il passé ? Le NON à la RIE III était violent ; une gifle pour Ueli Maurer, les associations économiques, economiesuisse, le compromis bancal entre Gössi et Martullo-Blocher en faveur des gros actionnaires. Au vu de l’ampleur du résultat, nombre de politicien-ne-s bourgeois, de journalistes et d’analystes ont fourni des explications boiteuses. Continuer
  • 31.01.2017 | Ihsan Kurt
    Ihsan Kurt, vice-président du PS Migrant-e-s, nous explique pourquoi il est favorable à la naturalisation facilitée des étrangers de la 3e génération. Continuer
  • 10.01.2017 | Roger Nordmann
    Le Parti socialiste vaudois a soutenu la RIE III cantonale, mais combat la RIE III fédérale. Un paradoxe qu’en apparence, car si le projet cantonal était raisonnable au plan fiscal et comportait des contreparties sociales importantes, l’édition fédérale est profondément injuste et déséquilibre complètement le paquet accepté par le peuple vaudois. Explications en trois étapes. Continuer
  • 2016

  • 20.12.2016 | Roger Nordmann
    Le Parlement est sur le point d’adopter la législation d’application de l’article 121a de la Constitution, introduite par l’initiative dite « contre l’immigration de masse ». Partant d’une situation très complexe, la solution retenue paraît aussi juste qu'équilibrée. Continuer
  • 16.12.2016 | Roger Nordmann
    L'initiative populaire « pour la protection de la sphère privée » porte un nom trompeur. Elle aurait dû s'appeler « initiative pour la résurrection du secret bancaire pour la fraude fiscale. » Cette idée, lancée conjointement par le PDC et le PLR, est très mauvaise pour plusieurs raisons. L'une d'entre elles est qu'aujourd’hui, nos banques ne veulent plus protéger les fraudeurs, elles souhaitent être protégées des fraudeurs. Continuer
  • 13.12.2016 | Jean Christophe Schwaab
    En encourageant le travail à domicile ( le « home office » en anglais), les partis de droite disent vouloir améliorer la compatibilité entre vie familiale et professionnelle. Mais cette proposition cache en réalité une attaque aussi sournoise que majeure contre la santé au travail. Continuer
  • En juin dernier, le Conseil fédéral a présenté son projet de soutien à la conciliation entre travail et famille. Celui-ci prévoit des incitations financières à hauteur de 100 millions de francs sur 5 ans, avec deux priorités : réduire les coûts à la charge des parents pour l’accueil extra-familial des enfants (82.5 millions) et soutenir des projets innovants permettant une meilleure adéquation entre l’offre et les besoins réels (14.3 millions). Cela correspond à une nécessité. Continuer
  • 25.11.2016 | Gaëlle Courtens
    L'offre journalistique pour l'étranger de la SSR est de grande importance, tant pour les Suissesses et Suisses de l'étranger, que pour l'image de la Suisse dans le monde. Malheureusement la « frénésie de l'épargne » mise en place par la droite ne s'arrête même pas devant ces spécifiques services journalistiques du service public. Si les propositions de la coalition UDC/PLR visant à couper dans ce domaine devaient trouver une majorité pendant la session d'hiver à Berne, ce secteur de l'information subirait une diminution de 12%. Continuer
  • 18.11.2016 | Roger Nordmann, conseiller national (VD), président du Groupe socialiste des Chambres fédérales
    Le 27 novembre prochain, il faut un OUI pour une sortie programmée du nucléaire ! Plus personne ne veut de l’énergie atomique, car elle n’est pas « seulement » dangereuse mais aussi terriblement chère et peu fiable. Seul un OUI nous permettra de stopper en 2017 le projet irresponsable d’Axpo, consistant à exploiter durablement à Beznau un réacteur bon pour la casse. Continuer
  • La conférence d’automne du PS60+ était placée cette année sous le signe de la politique des transports et de l’aménagement du territoire. Environ 90 membres se sont retrouvés à Lucerne pour échanger des idées concernant la manière dont les transports publics pourraient devenir plus conviviaux et l’espace public dans les villes plus agréable à vivre. Continuer
  • Voici comment je pourrais résumer mes impressions comme délégué du PS Suisse à la Présidence du Parti socialiste européen (PSE), qui s’est réuni le 14 octobre dernier à Bruxelles : Le Brexit (ses raisons : migrations, libre circulation avec dumping salarial et social, tendances nationalistes-populistes, souveraineté) plombe l’ambiance au sein de la famille progressiste européenne Continuer
  • 31.08.2016 | Valérie Piller Carrard, conseillère nationale (FR)
    En glissant un oui dans l’urne le 25 septembre, c’est aux retraité-e-s peinant à joindre les deux bouts que je penserai en priorité. Même après une carrière professionnelle «normale», ils sont nombreux à devoir vivre chichement. Un boulanger par exemple, dont le dernier salaire s’élevait à 5500 francs, doit se contenter s’il vit seul d’une rente totale de 3000 francs pour les 1er et 2e piliers. Continuer