10.11.2017
Le « Groupe de contact pour la Méditerranée centrale » se rencontrera lundi, à Berne, afin de débattre sur les manières de faire face aux mouvements migratoires. Cette conférence est aussi nécessaire que la recherche critique, pour la Suisse et l’Europe, de leur part de responsabilité aux causes de la fuite. Les raisons économiques de celle-ci — exploitation dans le commerce des matières premières, relations commerciales non équitables, drainages de plusieurs milliards par des échappatoires fiscales — émanent d’Europe. Ces situations sont par ailleurs exploitées dans de nombreux pays d’Afrique, par des cliques administratives autoritaires corrompues. La Suisse doit également remettre en question de manière critique la cohérence de sa politique migratoire, fiscale, et économique extérieure. Continuer
12.06.2017
Le Conseil national souhaite modifier le statut « d’admission provisoire » pour les requérant-e-s d’asile. Cette réforme est nécessaire depuis fort longtemps et permet de lever un obstacle majeur à l’intégration. Le PS plaide pour un nouveau statut de « personne protégée », se focalisant aussi vite que possible sur une intégration réussie et permettant aux personnes concernées de vivre, comme tout un chacun, dans la « normalité ». Continuer
26.04.2017
Après que le Conseil fédéral a renoncé à un contre-projet à l’initiative RASA, les chances d’en voir naître un sont désormais infimes. Sur le principe, le PS reste ouvert à un contre-projet. Si tel ne devait pas être le cas, un retrait de l’initiative serait perçu, du point de vue du PS Suisse, comme une issue logique. L’objectif de RASA, à savoir le sauvetage des bilatérales suite à l’initiative contre l’immigration de masse de l’UDC, est atteint, puisqu’aucun référendum n’a abouti contre le projet de mise en œuvre du Parlement. Continuer
12.02.2017
Les votantes et les votants ont décidé d’envoyer aujourd’hui un réjouissant signal de bienvenue aux concitoyen-ne-s qui sont les mieux intégrés, mais qui n’ont pas encore de passeport suisse : ils font partie intégrante de la Suisse et de notre société. Malgré une campagne délétère menée par les opposant-e-s au projet initié par Ada Marra, les votant-e-s ne se sont pas laissés tromper, renouant ainsi avec la tradition d’une Suisse ouverte et tolérante. Continuer
01.02.2017
Selon le dernier sondage Gfs publié aujourd’hui, le OUI à la naturalisation facilitée de la 3e génération remporte largement l’adhésion de la population. Alors qu’une campagne de peur a été lancée, 2/3 des Suisse-sse-s sont favorables à une naturalisation facilitée pour les 25'000 jeunes qui pourraient en profiter. Continuer
12.01.2017
Le PS Migrant-e-s entend donner une voix politique à nos concitoyen-ne-s qui ne possèdent pas la nationalité suisse. C’est pourquoi nous appelons, lors de notre conférence de presse, au OUI à la naturalisation facilitée pour les étrangers de la troisième génération – et cela en plusieurs langues. Un OUI offrirait aux « Suisse-sse-s sans passeport » une voix ainsi que la possibilité de participer à la vie politique du pays. Continuer
16.12.2016
Aujourd’hui, le Parlement a défini la mise en œuvre de la disposition constitutionnelle 121a. Il pourra dès lors ratifier le protocole croate, permettant au programme de recherche Horizon 2020 de se poursuivre. Le PS salue la loi de mise en œuvre : elle permettra la poursuite des bilatérales et apporte un progrès de politique sociale en offrant la priorité aux chômeuses et chômeurs suisses. Continuer
01.12.2016
Le PS soutient la solution retenue par le Conseil des Etats au sujet du dilemme entre l’article 121a Cst et les accords bilatéraux. Les mesures de protection des travailleurs indigènes réduisent la dépendance vis-à-vis de l’étranger et ne contreviennent pas à la libre circulation des personnes. La loi d’application pourra ainsi être adoptée à la fin de la session parlementaire d’hiver et permettre la poursuite des accords bilatéraux. Continuer
22.11.2016 | Komitee «Ja zur dritten Generation»
Alors qu’ils sont nés et ont grandi en Suisse, tout comme leurs parents avant eux, que notre pays est leur patrie, ils doivent franchir les mêmes obstacles que des étrangères et étrangers de première génération. Ce scénario, qui concerne encore aujourd’hui les étrangères et étrangers de « 3e génération », doit désormais rejoindre les pages d’histoire. Des parlementaires PS, PLR, PDC, PBD, PVL, Verts et PEV ont rencontré la presse ce matin, afin de donner un signal fort en faveur de d’une facilitation de la naturalisation pour la 3e génération. La population sera appelée à se prononcer le 12 février prochain. Continuer
19.11.2016
Le Groupe socialiste soutient le concept la Commission des Institutions politiques du Conseil des Etats (CIP-E) pour la mise en œuvre de l’article 121a sur l’immigration. Le concept est conforme avec l’accord sur la libre circulation des personnes et garantit le maintien des accords bilatéraux. Pour le PS, il est essentiel que le parlement prenne une décision sur cette loi d’application lors de la session d’hiver, afin que le programme de recherche Horizon 2020 puisse être poursuivi. Continuer

Pages