Page d'accueil / Médias / Communiqués / 2013 / Avenir de l’AVS : le PS s’oppose aux velléités de démantèlement de la droite

Avenir de l’AVS : le PS s’oppose aux velléités de démantèlement de la droite

Dans le cadre de Commission des Affaires sociales du Conseil des États, les partis de droite ont émis la proposition d’introduire un « frein à l’endettement » s’agissant de l’AVS. Un dispositif qui se traduirait automatiquement par un démantèlement des rentes. C’est pour le moins fort de tabac après que – pendant 10 ans – deux conseillers fédéraux radicaux n’aient pas été en mesure de proposer la moindre solution acceptable pour la prévoyance-vieillesse. Par ailleurs, en soutenant cette disposition, la droite torpille sciemment la réforme engagée par le Conseil fédéral ainsi que la promesse du gouvernement de ne pas toucher au niveau des rentes. Le PS condamne ce comportement aussi spécieux que destructif qui aura pour conséquence une réduction des rentes ou le relèvement de l’âge de la retraite. Le PS entend, au contraire s’engager pour une réforme équilibrée et supportable sur le plan social. Dans le cadre du débat sur la prévoyance-vieillesse, le PS s’élèvera avec détermination contre toute volonté de démantèlement inspirée par economiesuisse. Il exige, au contraire, que l’AVS puisse bénéficier de tout l’argent à disposition de la sécurité sociale, à commencer par les recettes de l’imposition de l’alcool et du tabac. Avant d’envisager un quelconque tour de vis, la politique devrait ainsi plutôt se concentrer sur les mesures susceptibles de renforcer le premier pilier. 

Souhaitez-vous continuer avec la version optimisée pour votre téléphone portable?