Page d'accueil / Médias / Communiqués / 2013 / Et de une ! - La lutte contre les salaires abusifs se poursuit

Et de une ! - La lutte contre les salaires abusifs se poursuit

C’est avec la plus grande des satisfactions que le PS Suisse a pris connaissance du succès de l’initiative « Contre les rémunérations abusives », acceptée par la majorité du peuple et des cantons. Sans équivoque, le verdict des urnes confirme la volonté d’en finir, une bonne fois pour toutes, avec les pires dérives salariales. Au Conseil fédéral désormais de mettre en œuvre - à la lettre et dans les meilleurs délais - les dispositions législatives nécessaires par le biais d’une ordonnance d’application.

Pour le PS Suisse, le résultat de ce scrutin constitue également une plate-forme idéale pour toute une série d’initiatives que les socialistes, fidèles à leur engagement en faveur d’une politique « pour tous, sans privilèges », vont s’attacher à défendre avec détermination ces prochains mois :

  • L’initiative « 1:12 », qui exige que - dans une même entreprise - l’écart salarial ne puisse dépasser un facteur 12. Autrement dit, que personne ne puisse, en un mois, gagner plus que quiconque en une année. Le texte sera vraisemblablement soumis en votation en septembre 2013.
  • L’initiative pour un salaire minimum qui garantit un salaire d’au moins 4’000 francs par mois pour un plein temps.
  • L’initiative - récemment déposée - visant à introduire un impôt fédéral sur les successions qui prévoit une taxe de 20% sur les héritages de plus de 2 millions de francs au bénéfice de l’AVS.
  • L’initiative visant à abolir les forfaits fiscaux qui supprime les privilèges accordés aux riches étrangers.

Par ailleurs, si l’initiative « Contre les rémunérations abusives » a finalement passé la rampe, c’est aussi grâce à l’implication efficace du PS Suisse qui n’a pas ménagé ses efforts pour la promouvoir. Outre ses propres tracts et affiches, le PS a également publié et diffusé un journal de votations en allemand et en français dont le tirage a - pour la première fois - dépassé le million d’exemplaires.

OUI à un aménagement du territoire maîtrisé

Le PS Suisse se félicite également  du succès de la nouvelle loi sur l’aménagement du territoire. Elle va non seulement contribuer à préserver le paysage et son potentiel touristique, mais aussi la qualité de vie dans nos quartiers et des espaces en suffisance pour l’économie. La réforme permet de mieux combattre la spéculation foncière et table sur des transformations urbaines utilisant les zones déjà à disposition, en coordination avec l’offre en transports publics. C’est une solution qui profite à une majorité de la population dans un esprit de développement durable.

Malgré l’échec, un signe de reconnaissance à l’égard des familles

Si l‘arrêté fédéral sur la politique familiale n’a malheureusement pas franchi le cap de la majorité des cantons, son acceptation par une majorité de la population vient confirmer la nécessité d’un renforcement de la politique suisse en la matière. Ce résultat débouche sur un statu quo qui a tout de même vu, ces dernières années, le programme fédéral d’impulsion relatif à l’accueil extra-familial permettre la création de quelque 40’000 places de crèche. Ces efforts doivent se poursuivre. En fonction de l’évolution démographique, le développement d‘une politique familiale globale est indispensable et le PS Suisse entend bien continuer à promouvoir une offre en structures de jour extrafamiliales et parascolaires adaptée aux besoins. Les couples avec enfant(s) comme les familles monoparentales peuvent donc continuer à compter sur l’engagement des socialistes en faveur d’une meilleure conciliation entre vie familiale et professionnelle.

Souhaitez-vous continuer avec la version optimisée pour votre téléphone portable?