Page d'accueil / Médias / Communiqués / 2013 / Le Conseil national aux petits soins de l'armée

Le Conseil national aux petits soins de l'armée

En cette fin de journée, le Conseil national vient d’adopter une motion qui étend la dotation budgétaire de l’armée à 5 milliards de francs. Pour la conseillère nationale Evi Allemann, « un montant de cette ampleur revient à privilégier la défense nationale, sans la moindre relation avec la situation sécuritaire actuelle de la Suisse. A la majorité de droite, désormais, d’en justifier les conséquences financières et de déterminer quels autres secteurs devront en faire les frais ». La formation, les transports ou encore l’aide au développement semblent aujourd’hui les plus menacés.

Le PS ne saurait accepter que des domaines qu’il juge prioritaires soient prétérités au bénéfice d’une armée de luxe. Tout particulièrement en regard de la hausse récente des investissements consentis en faveur de la défense nationale qui n’ont cessés de croître. Si le Conseil national en avait tenu compte et ne  s‘était pas laissé convaincre par la prétendue nécessité d’une augmentation des moyens alloués à l’armée, la mise en œuvre du programme d’économie KAP n’aurait ainsi même pas été nécessaire. Le PS rejettera donc, avec détermination, toute  coupe budgétaire dans la formation, les infrastructures et l’aide au développement à seules fins de renforcer la dotation de l’armée.

Souhaitez-vous continuer avec la version optimisée pour votre téléphone portable?