Page d'accueil / Médias / Communiqués / 2013 / Les assureurs privés s’entredéchirent – le temps de la caisse maladie publique est venu

Les assureurs privés s’entredéchirent – le temps de la caisse maladie publique est venu

Les assureurs privés s’entredéchirent – le temps de la caisse maladie publique est venu

Ces temps-ci, les assureurs maladie semblent très préoccupés par les destins respectifs de leurs associations faîtières. Pour Mathieu Fleury, vice-président de la coalition en faveur d‘une caisse maladie publique, « plutôt que de s’attaquer aux vrais problèmes et s’employer notamment à faire baisser les coûts de la santé, les assureurs privés se perdent dans une querelle qui aura l’effet inverse en introduisant un nouvel acteur dans un dispositif déjà bien assez compliqué comme ça. Cela va, en effet, contraindre les fournisseurs de prestations à négocier leurs tarifs avec un partenaire supplémentaire. Tout sauf ce dont notre système de santé a besoin. Cette situation est par ailleurs révélatrice du peu de cas que font les assureurs de l’intérêt public par rapport aux leurs, exclusivement orientés sur le profit. Pour l’assurance obligatoire de base, il est plus que temps de substituer une caisse maladie publique à la soixantaine de caisses privées ».

Publiée récemment, une étude illustre bien les nombreuses conséquences positives de l’introduction d’une caisse maladie publique:

  • Une caisse maladie publique ne peut pas se décharger des patient-e-s qui coûtent cher sur d’autres assurances. Avec, pour conséquence, l’obligation de mettre l’accent sur la prévention et la recherche du traitement le plus efficace possible.
  • Contrairement aux assureurs privés, une caisse maladie publique n’est pas intéressée à l’élargissement de ses contrats.
  • Avec une caisse maladie publique, la concurrence n’implique pas la sélection des risques, mais bien la recherche de la meilleure couverture médicale possible.
  • La caisse maladie publique permet d’économiser des coûts de l’ordre de 350 millions de francs par année.

Material

Souhaitez-vous continuer avec la version optimisée pour votre téléphone portable?