Page d'accueil / Médias / Communiqués / 2013 / Primes maladies payées en trop : il faut trouver une solution

Primes maladies payées en trop : il faut trouver une solution

A l’heure où la Helsana vient d’annoncer avoir réalisé un bénéfice de 250 millions de francs l’an dernier, son directeur juge que les primes d’assurance maladie payées en trop n’ont pas à être remboursées ! Une déclaration à mettre en parallèle avec le succès d’une pétition lancée par l’AVIVO et soutenue par le PS. En une dizaine de jours, elle a déjà rassemblé plus de 26’000 signatures. La récolte continue.

La proposition de la Commission de la Sécurité Sociale et de la Santé du Conseil des Etats (CSSS-E) de tourner la page et de spolier deux millions d’assuré-e-s du remboursement de près de deux milliards de francs de primes maladie payées en trop fait toujours des vagues. Notamment par le biais d’une pétition lancée en ligne et dans la rue. Le résultat intermédiaire est sans équivoque alors que la même Commission se réunit à nouveau ce lundi 11 février. Les signataires jugent inadmissible qu’aucune solution ne puisse être proposée sur cette question. Pour le PS Suisse, cet épisode est par ailleurs une nouvelle démonstration que le système ne fonctionne pas et qu’il doit être repensé. Raison pour laquelle, de concert avec des syndicats et diverses associations, il exige l’introduction d’une caisse maladie publique. Pour une assurance de base qui profite à l’ensemble de la population et non seulement à quelques privilégiés.

La pétition a été lancée par l’AVIVO. Elle est soutenue par les organisations suivantes : le PS Suisse, le PS vaudois, le PS genevois, le PS neuchâtelois, le PS zurichois, le PS tessinois, POP vaudois, les Verts neuchâtelois, l’ASSUAS-Vaud, SolidaritéS-Vaud et l’Union syndicale vaudoise.

Material

Souhaitez-vous continuer avec la version optimisée pour votre téléphone portable?