RÉALISER ENFIN L’ÉGALITÉ

Les femmes gagnent beaucoup moins que les hommes et perçoivent une rente inférieure de 40 %. L’égalité salariale doit enfin être appliquée. Les vies professionnelle et familiale doivent être conciliables tant pour les hommes que pour les femmes. C’est pourquoi nous avons besoin de davantage d’emplois à temps partiel, de crèches abordables et d’un congé parental convenable. La prise en charge des proches doit être reconnue comme un travail.

 

ALLÉGER LE POIDS DES PRIMES MALADIE.

Pour de plus en plus de personnes, les primes d’assurance-maladie sont un fardeau insupportable. Personne ne devrait avoir à consacrer plus de 10 % de son revenu disponible pour les primes d’assurance-maladie. C’est ce que nous exigeons avec notre initiative d’allègement des primes. La santé doit rester abordable pour toutes et tous ; nous ne voulons pas d’une médecine à deux vitesses, dans laquelle la santé est tributaire des moyens financiers.

 

POUR UNE POLITIQUE CLIMATIQUE SOCIALE.

La crise climatique est la plus grande menace de notre temps. La Suisse doit prendre l’initiative et réduire d’urgence ses émissions de CO2 à zéro, d’une manière socialement acceptable : avec plus d’énergie solaire, la promotion de l’e-mobilité et la restructuration de la place financière. Et plus aucun investissement dans l’industrie du pétrole et du charbon, mais des investissements durables !

 

PROTÉGER LES 50+.

Celles et ceux qui veulent et peuvent travailler devraient être autorisés à le faire. Nous exigeons un droit garanti à l’éducation et à la formation continue, afin de faciliter la (ré)insertion dans la vie active. Il est hors de question de relever l’âge de la retraite, alors que de nombreuses personnes de plus de cinquante ans restent au chômage et que de nombreuses et nombreux jeunes ne parviennent pas à entrer sur le marché du travail.

 

20. aoû 2019