Chaque année, des milliers de personnes meurent en Suisse des suites de la consommation de tabac. Il a été démontré que la majorité des fumeuses et des fumeurs commencent à fumer alors qu’elles et qu'ils sont encore mineur-es, et que la publicité joue un rôle central dans ce processus. Le PS Suisse place la santé au-dessus de la recherche du profit : il dit OUI à la protection des enfants et des jeunes contre la publicité pour le tabac.

L'initiative demande que la publicité pour le tabac soit interdite si elle cible les enfants et les jeunes. Concrètement, la publicité pour le tabac sur les affiches dans les lieux publics, au cinéma, via les petites annonces, dans le sponsoring de festivals et sur internet doit être prohibée. 

La publicité pour le tabac vise les jeunes

Les multinationales du tabac appâtent les jeunes de manière ciblée par la publicité, la promotion des ventes et le sponsoring. C'est précisément pour cette raison que les publicités sont surtout présentes dans les concerts, les fêtes et les festivals, et non à l'opéra. La publicité pour le tabac est partout. Une étude de l'Observatoire des stratégies marketing pour les produits du tabac le prouve : lors d'un itinéraire moyen le week-end ou en soirée, les adolescent-es et les jeunes adultes sont exposé-es 68 fois à des stimulis favorables au tabac, par exemple dans les points de vente, sur les automates à cigarettes, sur des talons de concours, sur les réseaux sociaux et même sur le chemin de l'école. Il faut que cela change !

La publicité pour le tabac est efficace

La majorité des consommatrices et des consommateurs de tabac (57 %) commencent à fumer avant leur majorité. La publicité joue un rôle central dans ce processus. C'est justement pendant la phase de formation de l'identité et de puberté que les enfants et les jeunes sont les plus réceptifs à la publicité et qu'elles et ils perçoivent la publicité pour le tabac plus fortement que les adultes. Des études prouvent que les enfants et les jeunes commencent plus souvent à fumer lorsqu'elles et ils sont en contact avec la publicité pour le tabac. Il faut que cela cesse !

Le profit des multinationales du tabac au détriment de nous toutes et tous

Non seulement 9'500 personnes meurent chaque année des suites de la consommation de tabac, mais de plus cette consommation coûte chaque année 3 milliards de francs au secteur de la santé. Cela correspond à 4 % de l'ensemble des dépenses de la santé. Pourtant, pour le lobby du tabac, la maximisation des profits au détriment de nous toutes et tous est une priorité. La puissante industrie du tabac et ses représentant-es au Parlement empêchent depuis des années toute réglementation efficace et une meilleure prévention. L'auto-limitation volontaire ne fonctionne pas et ne suffit pas. Il est donc temps de faire passer notre santé avant le profit des multinationales du tabac !

La population et de nombreux cantons sont favorables à une meilleure protection

Des mesures légales efficaces dans le domaine de la prévention du tabagisme sont approuvées par la population suisse. Selon les données de "Monitorage suisse des addictions 2016", 58 % de la population approuverait une interdiction générale de la publicité pour les produits du tabac. Une majorité est également favorable à une interdiction du sponsoring de manifestations culturelles et sportives par l'industrie du tabac. En outre, de nombreux cantons ont déjà élaboré des réglementations plus poussées, notamment en ce qui concerne la publicité par voie d’affichage.

09. déc 2021