De quoi s’agit-il ?

Les personnes qui travaillent pour gagner leur argent sont aujourd’hui moins bien loties que celles qui vivent des revenus du capital. Les revenus salariaux imposables sont plus lourdement taxés que les revenus provenant de dividendes. Cette situation est injuste et doit être corrigée.

Pourquoi l’initiative est-elle nécessaire ?

Les membres du club très exclusif des super-riches s’enrichissent toujours plus d’année en année grâce aux revenus du capital. C’est pourquoi les 1 % les plus riches de Suisse possèdent aujourd’hui près de la moitié des actifs totaux. Et les super-riches ont bénéficié de plus en plus d’allégements fiscaux au cours des vingt dernières années. Les gains en capital ne sont pas taxés, les dividendes ne sont que partiellement imposés. Nous payons toutes et tous les déficits fiscaux qui en découlent par une augmentation des impôts ou des taxes : la TVA, les tarifs de garde d’enfants et l’augmentation des coûts non salariaux du travail en sont des exemples.

Comment fonctionne l’initiative ?

L’initiative 99 % s'attaque à cette injustice : les revenus du capital dépassant un seuil de 100 000 francs suisses devraient être imposés une fois et demie. Ces recettes pourraient alors être utilisées pour réduire les impôts sur les bas et moyens salaires et les pensions, ainsi que pour réduire les primes d'assurance maladie ou les contributions aux crèches. De cette manière, les personnes qui vivent de leur emploi ou de leur pension peuvent être soulagées d’importantes charges fiscales.

C’est pourquoi un OUI clair à l’initiative 99 % est nécessaire le 26 septembre prochain.

12. aoû 2021