Le PS Migrant-e-s adopte un plan d'action sur l'Afghanistan et une résolution contre le profilage racial.

Le samedi 6 novembre, le PS Migrant-e-s s'est réuni pour son Assemblée des délégué-es à Berne. Entre autres sujets, la lutte contre le profilage racial a été abordée. Dans une résolution adoptée, les délégué-es ont exprimé leur profonde inquiétude après qu'une nouvelle personne noire ait été victime de violence policière. Ils et elles présentent leurs plus sincères condoléances aux proches du jeune homme abattu à Morges. 

Le PS Migrant-e-s demande l'introduction de mécanismes d'accès facilité aux plaintes dans tous les cantons. Actuellement, de tels mécanismes n'existent que dans cinq villes et cinq cantons. Yvonne Apiyo Brändle-Amolo, membre du Comité directeur du PS Migrant-e-s, explique : « La création d'autorités indépendantes d'examen des plaintes dans tous les cantons sont le minimum pour lutter contre le profilage racial.» Et de souligner que la police doit entamer un dialogue permanent avec les personnes concernées. 

L'accent a également été mis sur la situation actuelle en Afghanistan. À la fin du mois de septembre déjà, le PS Migrant-e-s a invité ses membres à une réunion de mise en réseau sur ce sujet. À cette occasion, des Afghan-es de toute la Suisse ont livré des témoignages impressionnants sur leur situation actuelle et celle de leurs familles sur place.

Sur cette base, un plan d'action en 15 points a été élaboré, qui a été adopté à l'unanimité par les délégué-es aujourd'hui. Le PS Migrant-e-s demande, entre autres, la facilitation des visas humanitaires et du regroupement familial ainsi que l'accueil de 10 000 personnes en provenance d'Afghanistan. Un statut de résidence sûr pour les personnes vivant déjà en Suisse fait également partie du plan d'action. 

Aresu Rabbani, membre du Comité du PS Migrant-e-s de Zurich, qui vit ici depuis plus de 10 ans, étudie la biomédecine et a son centre de vie en Suisse, déclare : « Ma famille est en Suisse depuis 2008. Mais mes parents ont toujours un permis F. C'est ce qui arrive à beaucoup d'Afghan-es et cela ne devrait pas se passer ainsi. »

Le 20 novembre, un rassemblement sur l'Afghanistan aura lieu à Berne. Le PS Migrant-e-s le soutient évidemment. Mustafa Atici, président du PS Migrant-e-s et conseiller national (BS), déclare : « La Suisse doit assumer sa responsabilité humanitaire et offrir une protection au plus grand nombre de personnes possible. »

24. nov 2021