Vous trouverez ici tous nos communiqués de presse. Vous pouvez les consulter par année de publication ou par mots-clés grâce au moteur de recherche. Une compilation des principaux communiqués sur un sujet donné figure également dans les dossiers thématiques.

  • 23.09.2019
    La mondialisation et la numérisation imposent de grands défis au marché du travail suisse : les exigences imposées aux employé-e-s évoluent rapidement et les opportunités offertes aux demandeurs/euses d'emploi de plus de 50 ans se sont détériorées de manière déplorable. Dans son nouveau paquet de mesures, le PS Suisse présente des solutions concrètes pour relever ces nombreux défis. Il faut par exemple que chacune et chacun puisse avoir accès à la formation continue tout au long de sa vie professionnelle, quel que soit son âge. Les travailleurs/euses âgés ne doivent plus courir le risque de se retrouver au chômage. Continuer
  • 12.04.2019
    Bien que l’éducation de la petite enfance ait gagné de l’importance ces dernières années, ce domaine ne joue pas encore un rôle central en matière de politique suisse de l’éducation. Le PS Suisse a vivement critiqué cet état de fait et se réjouit que la Commission de la science, de l’éducation et de la culture du Conseil national (CSEC-N) soutienne son objectif visant à renforcer l’encouragement précoce. Continuer
  • 22.11.2018
    Le PS veut façonner la politique économique de telle sorte qu'elle puisse ouvrir des perspectives aux citoyen-ne-s et les libérer des contraintes apportées par les grands défis que sont la numérisation, la mondialisation et la crise climatique. En ces temps de changements, le PS propose des moyens de garantir la sécurité et un progrès social profitant à toutes et tous. Dans le cadre d'un processus participatif soutenu par la démocratie de base, le parti a élaboré un concept de politique économique à moyen terme pour les dix prochaines années, qui définit les principaux domaines d'action. Continuer
  • 23.03.2018
    La Suisse, après avoir ratifié la convention relative aux droits de l’enfant des Nations unies, s’est dès lors engagée à tout mettre en œuvre afin de garantir les droits tant économiques, que sociaux et culturels de tous les enfants et ce, dès le jour de leur venue au monde. La Suisse respecte-t-elle vraiment cette promesse ? Où faut-il encore agir ? Et de quels systèmes de formation mis en place dans d’autres pays pouvons-nous nous inspirer ? Les participant-e-s du séminaire de formation d’aujourd’hui ont creusé toutes ces questions, avant de formuler des demandes concrètes avec, en ligne de mire, une meilleure égalité des chances. Continuer
  • 19.05.2017
    Le Groupe socialiste aux Chambres fédérales a pris part cet après-midi à une campagne en faveur d’un plan européen pour la jeunesse intitulé « Youth plan ». La récente exclusion de la Suisse du projet Erasmus+ doit être combattue par tous les moyens. Continuer
  • 04.05.2017
    Le Groupe socialiste aux Chambres fédérales souhaite savoir quand et comment le Conseil fédéral compte-t-il intervenir face à la décision du canton de Thurgovie, qui souhaite simplement, à terme, supprimer l’enseignement du français à l’école primaire. Une telle décision irait à l’encontre de l’accord inter-cantonal adopté par la CDIP en 2004 ainsi que de sa mission constitutionnelle d’harmonisation de la formation. L’abandon d’une deuxième langue nationale serait un signal négatif au sein de la Suisse plurilingue, au regard de la cohésion nationale. Continuer
  • 27.04.2017
    Les étudiant-e-s, les apprenti-e-s et les organisations de jeunesse suisses demeurent exclu-e-s du programme d’échange européen Erasmus+, conséquence négative de l’initiative contre l’immigration de masse de l’UDC. La solution transitoire envisagée par le Conseil fédéral ne fonctionne pas sur le long terme ; au plus tard, dès 2021, la Suisse doit à nouveau être membre à part entière d’Erasmus+. L’argent ne doit en rien influencer des décisions concernant la participation de la Suisse à des programmes européens de formation académique et professionnelle. Continuer
  • 06.12.2016
    Le fait que la Suisse soit moins bien classée qu’auparavant dans l’étude Pisa devrait nous donner matière à réfléchir. Une formation de très haute qualité et accessible à toutes et tous est un pilier fondamental de la Suisse. La réforme de l’imposition des entreprises III (RIE III) déstabilise ce pilier, car les trois milliards de pertes annuelles qui en découleront devront être compensés, notamment dans le domaine de l’éducation et de la formation. Si l’on souhaite éviter que les prochaines études Pisa ne confirment la tendance à la baisse de qualité dans l’éducation suisse, la RIE III doit être rejetée. Continuer
  • 18.11.2016
    La Commission de la science, de l'éducation et de la culture du Conseil national (CSEC-N) a traité aujourd’hui la question du moratoire sur le génie génétique. Comme le peuple l’avait décidé en 2005, l’agriculture suisse doit rester sans OGM à l’avenir et poursuivre son engagement en faveur d’une stratégie pour des produits de qualité. Le moratoire sur les organismes génétiquement modifiés (OGM) devrait être prolongé de manière indéterminée. Continuer
  • 06.07.2016
    Au cœur de la Suisse polyglotte, la compréhension linguistique et culturelle mutuelle est une question existentielle. Le vivre-ensemble de notre société, par-delà les frontières linguistiques, mérite une attention toute particulière. En ce sens, le PS salue sans réserve l’intention du Conseil fédéral d’intervenir auprès des cantons, afin que les cours pour l’apprentissage d’une seconde langue nationale au degré primaire soient obligatoires. Continuer
  • 29.06.2016
    Le PS salue la décision du Conseil fédéral visant à débloquer 100 millions de francs en faveur de l’accueil extra-familial pour enfants. Pour Jean-François Steiert, conseiller national (FR), « la Confédération va enfin de l’avant sur la conciliation entre vies familiale et professionnelle. Nous avons besoin de plus de places à prix abordable en crèche et en UAPE, afin de permettre aux jeunes parents de faciliter leur accès au marché du travail. Continuer
  • 25.02.2016
    Le Conseil fédéral veut limiter les investissements dans la formation, la recherche et l’innovation (FRI). Entre 2017 et 2020, les investissements FRI pourront augmenter de 2 % au maximum, soit bien moins que jusqu’à présent ; et ce même si le domaine de la formation subit déjà les effets du programme d’économies en cours. Pour le conseiller national (FR) Jean-François Steiert, « la majorité de droite du Conseil fédéral définit mal ses priorités. Nous devons tout faire pour rester dans le peloton de tête international en matière de formation, de recherche et d'innovation. C’est la seule façon de garantir l'emploi et notre bien-être à long terme. » A l’instar du parlement, le PS souhaite une priorisation des investissements FRI. Ceux-ci devraient pouvoir croître de 3,9 % par année. Continuer
  • 03.02.2016
    Le Conseil fédéral a décidé aujourd’hui d’investir, entre 2017 et 2020, 100 millions de francs dans un programme spécial pour la formation des médecins. Le PS salue cette décision. Cette augmentation des moyens réduit notre dépendance aux forces de travail spécialisées en provenance de l’étranger et contribue à la mise en œuvre de l’initiative contre l’immigration de masse. Cela démontre que la Suisse peut et doit entamer les réformes intérieures nécessaires, sans attendre le résultat de négociations s’inscrivant dans la durée avec l’UE à propos des contingents ou des clauses de sauvegarde. Continuer
  • 18.09.2015
    Le PS salue sans réserve la décision du Conseil fédéral de mettre à disposition 100 millions de francs en faveur des écoles à horaire continu. Ces écoles promeuvent l'égalité des chances et permettent aux parents de rester dans le monde du travail. « Nous faisons enfin un pas en avant en matière de conciliation entre vies familiale et professionnelle », se réjouit la conseillère nationale (FR) Valérie Piller Carrard. « Personne ne devrait avoir à choisir entre sa carrière professionnelle et la garde de ses enfants ». Continuer
  • 01.07.2015
    Dans son bilan, la Conférence des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP) estime que l’harmonisation de la scolarité obligatoire prévue par la Constitution est sur la bonne voie. Il est vrai que les premiers succès sont tangibles. Continuer