• 18.05.2022
    Le Conseil fédéral ouvre un « parapluie de secours » pour les entreprises d'électricité. Dans le contexte de la guerre en Ukraine, il serait irresponsable de ne pas se préparer à des scénarios d'urgence sur le marché de l'électricité. Le PS Suisse aurait pu imaginer des conditions plus strictes pour le soutien en cas de crise. Dans la mesure où le Conseil fédéral est allé dans leur sens, les groupes énergétiques et les cantons sont d'autant plus tenus d'accepter l'offre conciliante du Conseil fédéral : ils doivent tendre la main et attraper la bouée de sauvetage qui leur est lancée. Ceux qui hésitent encore à le faire devront en assumer les conséquences. Continuer
  • 09.05.2022
    La majorité de droite du Conseil national a décidé aujourd'hui, contre la volonté du PS, d'augmenter progressivement les dépenses pour l'armée de cinq milliards et demi à environ sept milliards de francs d'ici 2030. Cette décision est irréfléchie et manque de sérieux et de concept. Elle n'apporte pas non plus de gain de sécurité : si la droite prenait au sérieux la sécurité de la population suisse, elle se montrerait ouverte à un développement rapide des énergies renouvelables, car la dépendance énergétique vis-à-vis de régimes autocratiques constitue une réelle menace. Continuer
  • 24.03.2022
    La guerre en Ukraine rappelle de manière dramatique les conséquences négatives de notre dépendance aux énergies fossiles. La Suisse ne peut donc plus attendre pour investir dans la transition climatique. Le PS exige dans de nombreux cantons des réponses aux questions et aux préoccupations correspondantes en matière de politique énergétique. Continuer
  • 17.02.2022
    Le PS Suisse salue les mesures présentées par la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga pour renforcer la sécurité de l’approvisionnement. Il faut désormais tout mettre en œuvre pour accélérer le développement des énergies renouvelables – photovoltaïque, éolien et hydraulique. Il est nécessaire que le projet soit adopté rapidement par le Parlement. Les débats rétrogrades menés par la droite sur le nucléaire, les « Généraux de l'électricité » et autre démantèlement de la protection de l'environnement empêchent l’établissement d’une planification pertinente et sereine de notre approvisionnement en électricité. Continuer
  • 12.01.2022
    La crise climatique est le plus grand défi de notre époque. Le PS Suisse et les VERT-E-S suisses en sont convaincus : pour aborder cette tâche du siècle de manière correcte et socialement juste, il faut que tous les partis fassent pression pour des investissements publics massifs dans la protection du climat, et ce, dès maintenant. C’est pour cette raison que le PS et les VERT-E-S mettent en commun leurs projets d’initiative pour un fonds pour le climat, avec lequel ils veulent provoquer un tournant écologique pour la Suisse. Continuer
  • 11.08.2021
    Avec le rejet de la loi sur le CO2 le 13 juin dernier, la Suisse a perdu de précieuses années dans la lutte contre le réchauffement climatique, alors même que les bénéfices des compagnies pétrolières ne cessent de gonfler. Il est donc réjouissant que le Conseil fédéral, dans son contre-projet à l’initiative pour les glaciers, s’engage en faveur de la réduction des émissions de gaz à effet de serre à zéro net d’ici 2050. Le temps presse, comme le rappelle le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Des mesures rapides et concrètes sont aussi cruciales qu’urgentes. Le PS propose de convertir le contre-projet direct du Conseil fédéral en une nouvelle révision partielle de la loi sur le CO2 avec une orientation claire, afin de gagner du temps. Continuer
  • La protection du climat est une course contre la montre. Il ne peut plus y avoir de nouveaux retards. C’est pourquoi le Parti libéral-radical (PLR) et le Parti socialiste suisse (PS Suisse) font campagne ensemble pour un OUI clair à la loi sur le CO2 le 13 juin prochain. Afin de s’assurer que les arguments en faveur du OUI touchent le plus grand nombre de personnes possible, le PS et le PLR ont produit conjointement une vidéo en langue des signes. Continuer
  • 29.11.2020
    L’échec dans l’obtention de la majorité des cantons de l’initiative pour des multinationales responsables est très décevant pour le PS. Malgré cela, la moitié du corps électoral exige que les grandes multinationales suisses cessent de s’en tirer à bon compte lorsqu’elles violent les droits humains à l’étranger ou détruisent l’environnement. Pour le PS, les choses sont claires : le rejet du jour reste un signal à l’attention des multinationales ; aucun blanc-seing ne sera toléré. Elles doivent ainsi assumer leurs responsabilités. Continuer
  • 14.10.2020
    Pour plus d’engagement en faveur de l’environnement, on repassera : dans la discussion relative à la réduction de l’utilisation de pesticides, le PLR, le PDC et l’UDC rejettent au sein de la Commission de l’économie et des redevances du Conseil national (CER-N) toutes les propositions en faveur de l’environnement et d’une meilleure protection de notre eau potable. Le camp bourgeois fait ainsi savoir que sa préoccupation première est de ne pas mettre les grandes entreprises agricoles face à leurs responsabilités. Continuer
  • 21.09.2020
    La Suisse doit assurer sa prospérité à long terme, profiter des chances offertes par la numérisation, renforcer la politique d’égalité, s’engager pour la protection de l’environnement et agir comme un partenaire fiable à travers le monde : le programme de la législature 2019-2023 du Conseil fédéral comprend de nombreuses lignes directrices que le PS se sent tenu de mettre en œuvre. Le PS a pu obtenir des améliorations concrètes dans différents domaines. Continuer
  • L’urgence climatique est absolue, et la catastrophe environnementale pointe le bout de son nez si nous n’agissons pas rapidement. Le PS a présenté aujourd’hui un papier de position sur le climat qui appelle à des investissements pour un nouveau départ après la crise du coronavirus. L’occasion est là : il faut s’en saisir pour proposer une réponse aux défis économiques et sociaux actuels de manière durable, dans le respect de la justice sociale et de l’égalité des genres. Continuer
  • 29.04.2020
    Le Conseil fédéral a présenté aujourd'hui la perspective d'une aide d'État pour l'industrie aéronautique, qui a été durement touchée par la pandémie de coronavirus. En tant qu'infrastructure importante dans notre pays, l'aviation fournit aujourd'hui des dizaines de milliers d'emplois et joue un rôle significatif dans le tourisme, les exportations et l'attractivité du pays en tant que lieu d'implantation d'entreprises. Toutefois, les aides d'État doivent être coordonnées de toute urgence au niveau international et être liées à des conditions sociales et environnementales strictes. Le PS demande donc que des améliorations soient encore apportées à la proposition du Conseil fédéral. Continuer
  • 09.03.2020
    Le Conseil des États prend la défense des multinationales telles que Syngenta et Glencore : il soutient un contre-projet alibi à l’initiative pour des multinationales responsables, qui décharge les grandes entreprises ayant leur siège en Suisse de toute responsabilité lorsqu’elles sont coupables de violations des droits humains et de dégradations de l’environnement. Ce contre-projet revient à s’agenouiller devant le lobby des multinationales. Continuer
  • 12.02.2020
    La Suisse doit abandonner les énergies fossiles le plus rapidement possible et poursuivre le tournant énergétique. Les mesures adoptées par la Commission de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de l’énergie du Conseil national (CEATE-N) vont clairement dans la bonne direction. D’autres doivent cependant suivre. Les investissements dans le tournant énergétique doivent être intensifiés. Le marché financier suisse doit également assumer ses responsabilités. Continuer
  • 28.08.2019
    La destruction délibérée de la forêt tropicale au Brésil montre clairement que le gouvernement brésilien du président populiste de droite, Jair Bolsonaro, ne respecte pas ses obligations environnementales. C'est pourquoi la signature de l'accord de libre-échange avec le bloc Mercosur est actuellement impensable. La Présidence du PS Suisse a donc décidé aujourd'hui de soutenir un référendum contre l'accord si aucune garantie n’est donnée quant à une protection efficace de la forêt tropicale et des travailleurs et travailleuses sur place. Continuer