16.10.2018
Hier, la Commission de politique extérieure du Conseil national (CPE-N) a, sur proposition du conseiller national Carlo Sommaruga (GE), clairement voté en faveur de l’adhésion immédiate de la Suisse au « Traité sur l’interdiction des armes nucléaires ». Ce signe important de paix et de désarmement est une défaite intérieure majeure pour le conseiller fédéral Ignazio Cassis. Pour des raisons toujours aussi incompréhensibles, le ministre des Affaires étrangères s’est abstenu d’interdire les armes nucléaires, ce à quoi la Suisse s’est pourtant toujours engagée. La CPE-N exige un changement de cap du conseiller fédéral en charge des affaires étrangères et entend remettre la politique étrangère suisse sur les rails, dans ce domaine tout du moins. Continuer