19.09.2020
Toutes les catégories de la population doivent être pleinement informées en matière de santé. En Suisse, il existe des lacunes à cet égard, notamment chez les migrant-e-s. C’est pourquoi le PS Migrant-e-s a adopté un plan d’action coronavirus lors de sa Conférence annuelle à Berne. Ce plan demande de fournir des informations et conseils à la population migrante dans les différentes langues maternelles de celle-ci. Continuer
25.06.2020
Des dizaines de milliers de personnes sont encore touchées par la crise du coronavirus. Le PS a donc été en première ligne pour qu’une session extraordinaire ait lieu avant la pause estivale, afin de pouvoir voter les différentes mesures de soutien. La proposition commune du PLR, du PDC et de l’UDC, qui demandaient que cette session n’ait lieu qu’en automne prochain, est irresponsable d’un point de vue de politiques sociale et économique. Elle est également très discutable d’un point de vue démocratique. La Constitution prévoit en effet le droit à une session extraordinaire. Continuer
23.06.2020
Des milliers de personnes qui ne gagnent pas leur salaire dans le cadre d’une relation de travail traditionnelle sont encore touchées très directement par la crise du coronavirus. Il faut donc se réjouir que la Commission de l’économie du Conseil national (CER-N) soutienne la préoccupation du PS, déjà exprimée lors de la session d’été, et demande au Conseil fédéral d’étendre l’indemnisation des indépendants et le droit aux allocations pour les chômeurs. En outre, le PS exige que celles et ceux qui profitent de la crise soient taxés en conséquence. Continuer
27.05.2020
Le PS Suisse se réjouit de l’assouplissement des mesures liées à la crise du coronavirus, annoncé aujourd’hui par le Conseil fédéral. À juste titre, le peuple suisse doit jouir à nouveau de plus de libertés. Dans cette nouvelle phase, le traçage de proximité et le respect des règles de distanciation sociale et d’hygiène sont essentiels pour limiter la propagation du virus. Le PS Suisse appelle la population à faire preuve de solidarité au travers de la nouvelle application SwissCovid afin de minimiser le risque d’une nouvelle flambée de pandémie. Continuer
25.05.2020
De peur des conséquences liées aux régulations sur les étrangères et étrangers, nombreuses sont les personnes migrantes qui n’osent pas solliciter l’aide sociale. Depuis le début de la crise, le PS s’est donc fortement engagé au sein de la Commission des institutions politiques du Conseil national (CIP-N) afin que la situation des personnes concernées ne se dégrade pas davantage. Sous la pression du PS, la marge d’appréciation des cantons dans le domaine a été étendue par le Conseil fédéral, et concrétisée dans une ordonnance. Dès aujourd’hui, le PS s’assurera grâce à des postulats dans les cantons que les informations sur les nouvelles directives soient transmises aux personnes concernées. Continuer
02.05.2020
La crise du coronavirus pose d’énormes défis aux entreprises, à la politique et à la société dans le monde entier. Lors de sa réunion du jour, le Groupe socialiste aux Chambres fédérales a discuté de la manière dont il fallait procéder pour sortir de la crise et a souligné l’importance des mesures visant à garantir les salaires et les emplois. En ce qui concerne Swiss, le Groupe socialiste pose des conditions claires en matière de politique sociale et climatique. Enfin, le Groupe socialiste en appelle à la démission du procureur général de la Confédération, Michael Lauber. Continuer
29.04.2020
Le Conseil fédéral a présenté aujourd'hui la perspective d'une aide d'État pour l'industrie aéronautique, qui a été durement touchée par la pandémie de coronavirus. En tant qu'infrastructure importante dans notre pays, l'aviation fournit aujourd'hui des dizaines de milliers d'emplois et joue un rôle significatif dans le tourisme, les exportations et l'attractivité du pays en tant que lieu d'implantation d'entreprises. Toutefois, les aides d'État doivent être coordonnées de toute urgence au niveau international et être liées à des conditions sociales et environnementales strictes. Le PS demande donc que des améliorations soient encore apportées à la proposition du Conseil fédéral. Continuer
23.04.2020
Suite à l'ouverture de la frontière turco-grecque pour les réfugié-e-s, la situation dans les îles de la mer Égée est devenue particulièrement préoccupante. En raison de la menace du COVID-19 et au regard de sa riche tradition humanitaire, la Suisse ne peut pas rester les bras croisés devant cette tragédie humaine. Grâce aux efforts de la délégation socialiste, la Commission des institutions publiques du Conseil national (CIP-N) a aujourd’hui chargé le Conseil fédéral de s’engager au niveau européen pour l’amélioration sensible de la situation dans les îles de la mer Égée. La CIP-N demande également que la Suisse mette en place ses propres mécanismes de solidarité. Pour le PS, il est évident que la Suisse doit participer à l’évacuation, coordonnée au niveau européen, du plus grand nombre possible de réfugié-e-s, ainsi que leur garantir une procédure d'asile correcte dans notre pays. Continuer
22.04.2020
Avec sa stratégie en trois étapes pour assouplir les mesures de confinement en Suisse, le Conseil fédéral agit avec prudence. Il serait fatal de mettre en péril l’endiguement de la pandémie, soigneusement initié, par des mesures d’ouverture hâtives et risquer ainsi une deuxième vague d’infection par le coronavirus. Les décisions d’ouverture ne doivent pas être politiquement motivées, mais doivent relever de la responsabilité des autorités compétentes et des experts. Continuer
21.04.2020
Un virus ignore les frontières nationales. Et pourtant, la crise du COVID-19 met dramatiquement en exergue les inégalités mondiales actuelles. Les pays pauvres, dont les systèmes de santé sont peu développés, sont particulièrement exposés à la pandémie. Une réponse coordonnée et solidaire des pays riches comme la Suisse est donc d’une impérieuse nécessité. La Commission de politique extérieure du Conseil national (CPE-N) a pris plusieurs décisions en réponse aux propositions du PS, et nous nous en réjouissons. Continuer

Pages