26.03.2020
En situation de crise, l’État doit être capable d’agir rapidement. Il est donc juste et compréhensible que le Conseil fédéral dispose actuellement de pouvoirs étendus, sur la base de la Loi sur les épidémies. Néanmoins, le Parlement fédéral doit rapidement redevenir opérationnel afin de garantir la sécurité juridique et protéger la démocratie. La suspension des droits démocratiques ne doit pas durer, même en cas de crise. Le PS Suisse salue donc la décision des bureaux des conseils de convoquer une session extraordinaire. Continuer