01.12.2017
Le PS est très critique quant à la Loi sur le CO2 que le Conseil fédéral a présentée aujourd’hui ; pour le Groupe socialiste aux Chambres fédérales, le texte est clairement insuffisant. Le PS s’en tient à son exigence de réduction des émissions de CO2 de 60 % et ce, pour l’essentiel à l’intérieur de nos frontières. La Suisse doit aussi se fixer un objectif de 0 % d’émission de CO2 sur le long terme. Aux côtés des nécessaires réductions de la pollution produite par le trafic routier et aérien et la rénovation énergétique des bâtiments, le secteur de la finance doit lui aussi prendre sa part de l’effort commun : les investissements, depuis la Suisse, qui se chiffrent en milliards, ne doivent plus être dirigés dans des branches de l’économie qui sont nocives envers le climat. Continuer
07.06.2017
Le Conseil des États a adopté aujourd’hui la ratification de l’Accord de Paris sur le climat. Cette décision doit être saluée ! La protection du climat ne peut être abandonnée, si l’on entend laisser en héritage aux générations futures un environnement viable. La Suisse assume donc ses responsabilités en matière de protection climatique, et ce malgré la politique totalement aberrante menée par le président Trump (et partagée par l’UDC). Continuer
21.05.2017
Avec ce clair OUI à la Stratégie énergétique 2050 (SE2050), la population ouvre ainsi la voie à la construction d’un futur basé sur le développement durable, les énergies renouvelables et l’efficience énergétique. La décision du jour est une bonne nouvelle pour le climat, pour l’environnement, pour nos places de travail, pour l’économie suisse et pour l’ensemble de la population. Continuer
27.11.2016
Même si l’initiative pour une sortie programmée du nucléaire n’a pas trouvé de majorité dans les urnes, une part importante de la population a démontré sa conviction : une sortie rapide et sans compromis doit être planifiée. Les choses sont claires : il n’y aura plus jamais de majorité en Suisse pour construire une nouvelle centrale nucléaire. La stratégie énergétique 2050 doit donc, en toute logique, être mise en œuvre. Continuer
18.11.2016
La Commission de la science, de l'éducation et de la culture du Conseil national (CSEC-N) a traité aujourd’hui la question du moratoire sur le génie génétique. Comme le peuple l’avait décidé en 2005, l’agriculture suisse doit rester sans OGM à l’avenir et poursuivre son engagement en faveur d’une stratégie pour des produits de qualité. Le moratoire sur les organismes génétiquement modifiés (OGM) devrait être prolongé de manière indéterminée. Continuer
03.05.2016
Etant donné que les preuves de sécurité, réclamées de longue date, ne peuvent être amenées, Axpo a prolongé l’arrêt de la centrale nucléaire de Beznau jusqu’à la fin de l’année. Sachant que cette décision n’entraînerait aucune perte, le PS exige que la plus vieille centrale nucléaire au monde soit sortie définitivement du réseau. La sécurité de la population, tout comme la rationalité économique, exigent une sortie rapide du nucléaire. En ce sens, le PS soutient l’initiative « sortir du nucléaire », qui sera soumise cet automne au verdict populaire. Continuer
10.03.2016
Cinq ans après Fukushima, les centrales nucléaires suisses sont au bord de la catastrophe financière. Les exploitants de centrales, dont le groupe partiellement privatisé Alpiq, en appellent aux pouvoirs publics. Ce que le PS craignait risque bien d’arriver : ce sont les contribuables qui vont passer à la caisse. Pour le PS, il est hors de question qu’une société de sauvegarde reprenne les centrales. Par contre, le PS est prêt à discuter sur une société de liquidation avec participation de l’Etat afin d’organiser une sortie rapide du nucléaire. Continuer
26.01.2016
Plus aucune centrale nucléaire ne peut être construite en Suisse. La CEATE-N a rejeté une requête de droite visant à lever l’interdiction de nouvelle construction. Ainsi, le cœur du tournant énergétique – à savoir la sortie du nucléaire – reste intacte. Pour le conseiller national Roger Nordmann (VD) « les centrales nucléaires font partie du passé, l’énergie du futur doit être renouvelable ». Par conséquent, les centrales nucléaires existantes – particulièrement celle de Beznau, la plus ancienne – doivent être mises hors service dès que possible. Continuer
26.11.2015
Le mandat de négociation de la délégation suisse pour la Conférence de Paris sur le changement climatique est minimaliste. Une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 50% d’ici à 2030 ne suffit pas, notamment parce que le Conseil fédéral veut réaliser des économies par l’intermédiaire de projets menés à l’étranger. Même les garanties financières de CHF 100 millions données jusqu’à présent au Fonds vert pour le climat ne contribuent pas dans une mesure suffisante à l’objectif global de limitation du réchauffement climatique à 2 degrés, comme le prévoit également la loi sur le CO2. Continuer
20.09.2015
Deux rapports réalisés à la demande du PS montrent que les demandes d'indemnisation des exploitants de centrales nucléaires sont un véritable coup de poker. L’introduction d’une durée de vie légale n’entraînerait pas de pertes supplémentaires pour les exploitants de centrales nucléaires autres que celles qui étaient de toute manière prévues depuis longtemps déjà, étant donné l’âge très avancé du parc nucléaire helvétique. Ainsi, l'Etat ne doit prévoir aucun dédommagement. De plus, les prix actuels du marché sont si bas que les centrales nucléaires ne peuvent même plus couvrir leurs coûts d'exploitation. Les arguments économiques s’ajoutent donc à la longue liste des raisons plaidant en faveur d’une fermeture rapide des archaïques centrales nucléaires suisses. Continuer

Pages