14.01.2020
À la demande du PS, la Commission de la politique de sécurité du Conseil national (CPS-N) a décidé aujourd’hui d’examiner de plus près l’initiative populaire « pour une interdiction du financement des producteurs de matériel de guerre ». Le PS est heureux que des auditions plus larges soient menées sur cette initiative. Le PS demande qu’un contre-projet indirect soit élaboré, afin d’augmenter les chances de parvenir à un compromis acceptable et apte à dégager une majorité. Continuer
08.04.2019
Le fait d’améliorer le contrôle des armes et de renforcer les restrictions pour l’acquisition d’armes sauve des vies. En vue du 19 mai, le PS Suisse recommande donc vivement de soutenir la directive européenne sur les armes. Il y a une réelle nécessité d’agir : depuis quelques années, le nombre de décès par armes à feu augmente à nouveau, parallèlement à l’augmentation des achats d’armes. Cet état de fait augmente les risques de violences domestiques. Continuer
14.02.2019
Restreindre l’accès aux armes sauve des vies. De nombreuses études ont démontré ce principe simple. Par conséquent, le PS soutient la mise en œuvre de la directive européenne de 2017 sur les armes. Celle-ci constitue une étape supplémentaire vers une plus grande sécurité – tant pour la police que pour le grand public. Rares sont les pays d’Europe dénombrant une concentration d’armes aussi importante qu’en Suisse. Continuer
31.10.2018
Le Conseil fédéral corrige sa mauvaise décision du mois de juin d'autoriser l'exportation d'armes vers des pays en guerre civile. Cette correction est attendue depuis longtemps, mais ne résout pas les problèmes. Le PS exige que l'ordonnance sur le matériel de guerre soit rétablie à son niveau d'avant 2014. Depuis lors, la majorité bourgeoise au Parlement et au Conseil fédéral a assoupli à plusieurs reprises les règles d'exportation du matériel de guerre. La Suisse ne doit pas fournir d'armes à des États qui se trouvent en guerre ou qui violent systématiquement les droits humains. Continuer
26.09.2018
Le Conseil national a adopté aujourd’hui une motion visant à transférer la compétence en matière d’autorisation d’exportations d’armes du Conseil fédéral au Parlement. Cela signifierait que les changements, dans la pratique d’exportation d’armes, pourraient maintenant faire l’objet d’un référendum. Le PS est particulièrement satisfait de cette décision et s’appuie maintenant sur le Conseil des États, qui statue sur la motion en tant que deuxième conseil. Si elle est acceptée, la population pourrait à l’avenir lancer un référendum pour empêcher les exportations d’armes vers des pays en guerre civile, comme l’a récemment décidé le Conseil fédéral à majorité PLR / UDC. Continuer
05.04.2018
Chaque année, la Suisse déplore en moyenne 200 victimes d’armes à feu. Avant le durcissement progressif de la législation sur les armes, à partir de 1999, ce chiffre était encore deux fois plus élevé ! L’adoption de la directive européenne révisée sur les armes est, dès lors, une obligation sine qua non pour la Suisse, comme l’explique le conseiller national (JU) Pierre-Alain Fridez avec clarté : « cette directive permettra la création de standards de sécurité élevés pour l’ensemble de l’espace européen, qui renforcera la lutte supranationale contre le terrorisme et d’autres formes de criminalité organisée ; elle permettra en outre une meilleure prévention des suicides et autres violences domestiques. » Continuer