Vous trouverez ici tous nos communiqués de presse. Vous pouvez les consulter par année de publication ou par mots-clés grâce au moteur de recherche. Une compilation des principaux communiqués sur un sujet donné figure également dans les dossiers thématiques.

  • 30.08.2018
    La commission de la politique de sécurité du conseil des États (CPS-E) ne compte pas modérer le Conseil fédéral sur le sujet de l'exportation du matériel de guerre. Bien qu'elle ne fasse pas de recommandation au Conseil fédéral, elle soutient sa proposition d'édulcorer l'ordonnance correspondante. La CPS-E ouvre ainsi la voie à l'exportation de matériel de guerre suisse vers les pays en guerre civile. Ce manque de compréhension de la part de la majorité bourgeoise affaiblit les valeurs humanitaires de la Suisse et n'est une bonne nouvelle que pour les entreprises d'armement et leurs fournisseurs. Continuer
  • 20.08.2018
    Les exportations de matériel de guerre dans des pays en guerre civile devraient être autorisées : la commission de la politique de sécurité du Conseil national (CPS-N) a confirmé aujourd’hui cette décision du Conseil fédéral. Cette attitude est absolument incompréhensible et s’apparente à une courbette devant l’industrie de l’armement. Une proposition du PS pour le dépôt d’une motion de la commission réclamant le renoncement à la modification prévue de l’ordonnance a été rejetée de peu. Au Conseil national désormais de corriger cela. Continuer
  • 20.06.2018
    Le Conseil fédéral a envoyé aujourd'hui en consultation un programme de mesures s'attaquant au service civil, pourtant reconnu. Ces mesures visent à limiter le droit accordé aux militaires d'effectuer un service civil pour des raisons de conscience, ainsi qu'à réduire le nombre de civilistes au profit du service militaire. Cela est d'autant plus incompréhensible que les travaux effectués par les civilistes sont largement reconnus et jouent un rôle particulièrement important dans les domaines sociaux et de santé. Continuer
  • 23.05.2018
    Le Conseil fédéral s’entête dans son procédé incompréhensible de soumettre l’achat d’avions de combat, ainsi que le système de défense sol-air « DSA » à un arrêté fédéral de planification à hauteur de 8 milliards de francs, sans que le Parlement puisse savoir à quoi cet argent sera affecté précisément. Le PS exige du Conseil fédéral, en lieu et place du blanc-seing souhaité, des paramètres détaillés pour un projet transparent, contenant des informations concrètes sur le type, le nombre et les coûts d’acquisition de ces avions de combat. Le Parlement et la population doivent pouvoir se prononcer sur un avion concret, et non sur un chèque en blanc ! Continuer
  • 20.03.2018
    La Commission de politique extérieure du Conseil national (CPE-N) a adopté aujourd’hui, sous l’impulsion du PS, une proposition de déclaration du Conseil national. Ainsi, le Conseil fédéral et l’ONU sont appelés à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour mettre un terme au conflit en Syrie. Le PS salue cette déclaration de la CPE-N, un signe contre la guerre et pour la mise en œuvre d’actions ! Continuer
  • 09.03.2018
    Le Conseil fédéral propose un simulacre de votation populaire afin de déterminer si la Suisse a absolument besoin de forces aériennes. Pour Pierre-Alain Fridez, conseiller national (JU), « ce simulacre de votation n’apporte aucune clarification sur le fait de remplacer de manière anticipée les actuels F/A-18 ou si leur durée de vie ne pouvait être simplement prolongée. » Le PS exige que le Conseil fédéral reste sur sa démarche précédente sur la question de l’achat d’avions de combat et soumette à la population un projet concret, et non une vague question de principe. Continuer
  • 22.02.2018
    Le Conseil fédéral a publié aujourd’hui son rapport sur les conséquences sur l’économie nationale de l’association de la Suisse à l’espace Schengen. Il en ressort clairement que les avantages économiques en résultant dépassent de plusieurs milliards les coûts. De ce point de vue, les attaques de la droite contre la libre-circulation pratiquée à l’échelle du continent sont incompréhensibles. Continuer
  • 20.02.2018
    « La Suisse, ses autorités et la population doivent mieux être protégées face aux cyberattaques », réclame le conseiller national (GE) Carlo Sommaruga. Au lieu de cela, la Commission de la politique de sécurité du Conseil national (CPS-N) a préféré rejeter un renforcement de la cybersécurité et de la protection des infrastructures critiques. Sa décision de ne pas entrer en matière sur la loi sur la sécurité de l’information est le signe d’une fixation des priorités totalement erronée de la part des bourgeois. Continuer
  • 17.02.2018
    Le Groupe socialiste aux Chambres fédérales a abordé aujourd’hui la question de l’invasion turque au nord de la Syrie. Pour Laurence Fehlmann Rielle, conseillère nationale (GE), « le Conseil fédéral doit enfin donner de la voix et qualifier l’invasion turque en Syrie voisine comme une violation du droit international ». Continuer
  • 08.11.2017
    Guy Parmelin, ministre de la Défense, manque totalement sa cible sur la question de l’acquisition de nouveaux avions de combat. Pour rappel, en 2014, la population avait dit NON à l’achat de Gripen, dont les coûts étaient estimés à 3 milliards. Aujourd’hui, Parmelin entend acheter de nouveaux avions et un nouveau système de défense, mais pour la coquette somme de 8 milliards de francs ! Le tout se base sur des scenarii irréalistes, auxquels il convient de rappeler, en toile de fond, que le DDPS et Armasuisse sont déjà terriblement dépassés lorsqu’il est question de petites acquisitions. Continuer
  • 31.10.2017
    Depuis le durcissement de la législation, le nombre de décès par armes à feu a baissé de plus de 50 %, en passant de 450 à 200 cas par année. Le contrôle du nombre d’armes en circulation et la limitation de leur accessibilité augmentent donc considérablement la sécurité de tout un chacun. Il est d’autant plus incompréhensible que la Commission de la politique de sécurité du Conseil national (CPS-N) ait refusé l’enregistrement a posteriori des armes à feu non répertoriées à ce jour. Continuer
  • 14.10.2017
    Le PS Suisse a profité de son Assemblée des délégué-e-s du jour à Olten pour fêter les 100 ans des Femmes* socialistes suisses et adopté, à l’unanimité, un manifeste sur le féminisme. La discrimination économique et structurelle des femmes est un pur scandale et des mesures correctives doivent impérativement et rapidement mises en place : fin de la discrimination salariale, reconnaissance et indemnisation du travail de « care », réduction du temps de travail. Ces revendications placent le PS au centre de la lutte pour la mise en œuvre de l’égalité. Continuer
  • 15.06.2017
    Une motion déposée par certains membres de la Commission de la politique de sécurité du Conseil national (CPS-N) issus de la majorité bourgeoise de droite veut compliquer le passage du service militaire au service civil. Cette dernière propose de ne déduire plus que la moitié des jours accomplis au total à effectuer. Ceci n’est ni plus ni moins qu’une sanction totalement inappropriée. Les jeunes citoyen-ne-s qui privilégient un service utile et qui profite à la société devraient être encouragés, et non pas dissuadés. Continuer
  • 06.06.2017
    Dans le cadre du programme d’armement, le Groupe socialiste aux Chambres fédérales déposera un amendement, afin de garantir que la population aura la possibilité de s’exprimer sur l’achat de nouveaux avions de combat. La décision de principe sur la commande et le financement d’avions de combat doit pouvoir être soumise à un référendum. Le PS estime par ailleurs qu’un tel achat ne doit pas impliquer une augmentation des dépenses militaires globales. Continuer
  • 30.05.2017
    Le peuple doit avoir le dernier mot lorsqu’une décision avec une portée financière et politique aussi importante que l’achat de nouveaux avions de combat est sur le point d’être prise. Le respect du NON clair de la population suisse à l’achat du Gripen, il y a de cela trois ans, l’exige. En outre, l’achat possible de nouveaux avions de combat ne doit en aucun cas augmenter les dépenses de l’armée. Continuer