Vous trouverez ici tous nos communiqués de presse. Vous pouvez les consulter par année de publication ou par mots-clés grâce au moteur de recherche. Une compilation des principaux communiqués sur un sujet donné figure également dans les dossiers thématiques.

  • 25.04.2017
    Les partis de droite proposent, une fois encore, d’offrir plus d’argent à l’armée. Et une fois encore, aucune réflexion sur la politique de sécurité et aucun concept ne viennent argumenter cette demande. Ainsi, la volonté de la majorité de droite de la Commission de la politique de sécurité du Conseil national (CPS-N) de moderniser la capacité des F/A-18 à combattre des cibles terrestres, n’est soutenue par aucun scénario plausible. Par conséquent, le Conseil fédéral a toujours rejeté cette mise à niveau en raison des coûts qu’elle générerait. Continuer
  • 23.02.2017
    Le message de l’armée présenté aujourd’hui est en contradiction avec le rapport sur la politique de sécurité du Conseil fédéral. Comme à son habitude, l’armée se concentre unilatéralement sur des scénarios de guerres traditionnelles. Le PS appelle le conseiller fédéral Guy Parmelin à sortir le DDPS de ces schémas empreints de l’idéologie de la guerre froide et à fixer des priorités répondant aux défis actuels. Continuer
  • 21.02.2017
    La Suisse continue à exporter du matériel de guerre vers des Etats impliqués dans des conflits, tels que l’Arabie saoudite, le Pakistan ou l’Inde et où les droits humains sont régulièrement bafoués. Le PS exige un arrêt immédiat de ces exportations. Il demande une stricte application de l’ordonnance sur le matériel de guerre interdisant les exportations « vers des pays impliqués dans des conflits armés, tant intérieurs qu’internationaux ». Continuer
  • 31.01.2017
    La Commission de la politique de sécurité du Conseil national (CPS-N) s’est penchée aujourd’hui sur les modalités de transfert vers un service civil, une fois l’école de recrue entamée. Elle a ainsi demandé à revoir à la hausse, de manière largement exagérée, le nombre de jours à effectuer en compensation. Pour Pierre-Alain Fridez, conseiller national (JU), « le manque d’attractivité de l’armée ne doit pas être transformé en attaque contre le service civil ». Continuer
  • 21.12.2016
    Le PS salue l’intention du Conseil fédéral de renforcer la protection des données et de permettre aux utilisateurs/-trices de pouvoir exercer un plus grand contrôle sur leurs données. Du point de vue du PS, cela nécessite une réglementation renforcée dans les domaines de la vie privée, du droit de propriété et du big data aussi bien que dans les sanctions et les possibilités de recours en cas d’abus. Continuer
  • 24.11.2016
    Avec la réduction de la promotion de la paix de l’armée suisse au Kosovo, le Conseil fédéral envoie un mauvais signal en matière de politique extérieure : au contraire, d’avantage de coopération dans le domaine de la politique de sécurité est nécessaire en Europe face aux risques qui ne cessent d’augmenter. Continuer
  • 23.08.2016
    Le jeu des réductions pratiqué par la majorité de droite au Parlement continue : dans le cadre des négociations concernant le Programme de stabilisation 2017-2019, la majorité de droite de la Commission des finances (CdF) a prévu de nouvelles coupes. Une fois de plus, et ceci est totalement absurde, cela touche la coopération au développement. Elle souhaite réduire cette dernière de 890 millions de francs (!). Continuer
  • 02.06.2016
    Les défis globaux nécessitent un renforcement et non un démantèlement de la coopération internationale. Le PS regrette donc que la Suisse reste en deçà de ses possibilités et de ses engagements en matière d’aide au développement. Au Conseil national, le PS est tout de même parvenu à éviter les coupes massives demandées par la droite et à stabiliser les investissements pour la coopération internationale à 0,48% du PIB pour les quatre prochaines années. Continuer
  • 20.04.2016
    L’autorisation donnée par le Conseil fédéral pour la livraison d’armes au régimes autocratiques de la péninsule arabique et du Proche-Orient contrevient à l’ordonnance sur le matériel de guerre. Il est irresponsable et indigne de la Suisse d’autoriser l’exportation de ce type de matériel dans une région où la guerre, la violence et la fuite des populations sont quotidiennes et où les droits humains et la démocratie sont quasiment inexistants. Continuer
  • 16.02.2016
    La majorité de droite de la Commission de la politique de sécurité (CPS-N) a rejeté un moratoire sur l’exportation et souhaite à nouveau livrer des armes dans la péninsule arabique. Selon les médias, il s’agirait d’une transaction évaluée à un milliard. Pour Pierre-Alain Fridez, conseiller national (JU), « cette décision est déconcertante : exporter des armes dans une région où règnent guerre et violence, jetant des millions de personnes sur les routes de l’asile est une folie, une hypocrisie et d’une rare irresponsabilité ». Le Conseil fédéral doit mettre un terme à la livraison d’armes à l’Arabie saoudite, ainsi qu’à d’autres pays autocratiques, qui mènent une guerre au Yémen. En effet, cela contrevient à l’ordonnance sur le matériel de guerre. Continuer
  • 15.12.2015
    Le Groupe socialiste déposera un paquet de cinq interventions pour la mise en œuvre de l’Agenda 2030 de développement durable de l’ONU. Pour le conseiller national (GE) Carlo Sommaruga et ses cosignataires, « la Suisse, comme tous les Etats, s’est engagée à faire reculer la pauvreté et à favoriser le développement durable. Ces objectifs doivent maintenant être mis en pratique, financés et évalués aussi par notre pays. » En outre, le Groupe socialiste a élu cet après-midi à sa Vice-présidence Nadine Masshardt et Cédric Wermuth. Continuer
  • 03.12.2015
    Alors que la guerre et les crises humanitaires sont aux portes de l’Europe, lors du débat d’aujourd’hui sur le budget de la Confédération, la majorité de droite du Conseil national s’est mise d’accord sur une réduction de l’aide au développement de 130 millions de francs. Dans le contexte d’une crise des réfugié-e-s, une telle politique est hypocrite et manque de vision à long terme. Pour la conseillère nationale (TI) Marina Carobbio, « cela fait des mois que la droite promet un renforcement de l’aide sur place pour ensuite saisir la première occasion de ne pas y octroyer l’argent nécessaire ». Continuer
  • 23.10.2015
    Le Comité directeur (CD) du PS Suisse a décidé, lors d’une rencontre aujourd'hui, de soutenir le référendum contre la loi sur le renseignement (LRens). « La LRens ouvre la porte à des violations disproportionnées de la sphère privée des habitant-e-s », affirme le conseiller national (GE) Carlo Sommaruga. Il fait également part de grands doutes quant à la fiabilité des services de renseignement : « Le potentiel d'abus est grand. Au cours des dernières années, le service de renseignement s’est montré, à plusieurs occasions, incompétent et incapable de se fixer des objectifs clairs ». Continuer
  • 03.09.2015
    Il y a exactement 100 ans, une page importante de l'histoire mondiale s’est écrite à Zimmerwald, près de Berne. En pleine guerre mondiale, des socialistes pacifistes venu-e-s des quatre coins du continent firent paraître le Manifeste de Zimmerwald, appelant à la fin des hostilités et à la solidarité de la classe ouvrière par-delà les frontières nationales. L'idée affirmant que le nationalisme conduit à la guerre et que la paix et la sécurité ne sont possibles qu’à travers une coopération internationale est, aujourd’hui encore, plus que jamais, pertinente. La PS soutient la déclaration en faveur d’une politique de paix formulée dans un nouveau manifeste à l'occasion de la commémoration des 100 ans de la conférence, qui a lieu aujourd’hui et demain à Berne. Continuer
  • 26.06.2015
    La corruption dans le cadre privé doit également être poursuivie à l’avenir dans notre pays. Une protection efficace des lanceurs d’alerte se fait toujours attendre. C’est au moins ce que la Commission des affaires juridiques du Conseil national (CAJ-N) a décidé aujourd’hui. Les associations pesant plusieurs milliards, telles que la FIFA, tombent également sous le terme « corruption privée ». Pour Rebecca Ruiz, conseillère nationale (VD), « après le scandale de la FIFA, le signal aurait été dévastateur si la Suisse avait décidé de continuer à considérer la corruption comme une peccadille ». Si un bureau de communication destiné aux dénonciateurs en cas de corruption était attendu, la CAJ-N a néanmoins décidé de le rayer du projet. Continuer