• 2020

  • 23.10.2020
    Le co-secrétaire général du PS Suisse, Michael Sorg, quittera ses fonctions à fin avril 2021. Michael Sorg est au service du PS Suisse depuis 2013, dans un premier temps comme porte-parole puis, à compter de mai 2018, en qualité de co-secrétaire général avec Rebekka Wyler. « Après les succès lors des votations du 27 septembre dernier et la réussite du Congrès de samedi dernier, je pars serein », déclare Michael Sorg. « Je remercie la grande équipe du Secrétariat général et souhaite à la nouvelle Présidence du PS Suisse plein succès. » Continuer
  • 22.10.2020
    Le Conseil fédéral laisse entrevoir la possibilité de renforcer les mesures de lutte contre le coronavirus. Le PS soutient toutes les mesures sanitaires nécessaires pour contenir le virus. C’est de loin l’aide économique la plus efficace. Dans le même temps, il est de plus en plus évident que la situation économique s’aggrave avec la résurgence de la pandémie. Les salaires, les places de travail et le pouvoir d’achat doivent être garantis. Nous attendons aujourd'hui des mesures concrètes de la part du ministre de l'économie. Continuer
  • 21.10.2020
    Avant la crise du coronavirus, d'innombrables ménages souffraient déjà des primes d'assurance-maladie élevées qui ont pratiquement explosé au cours des 20 dernières années par rapport aux salaires et aux rentes. Il faut se féliciter que le Conseil fédéral reconnaisse la nécessité d'agir. Cependant, le contre-projet soumis aujourd'hui à consultation au sujet de l'initiative d'allègement des primes du PS Suisse n'est pas assez ambitieux. Les préoccupations de l'initiative sont donc plus que jamais d'actualité. Continuer
  • 19.10.2020
    Ancien conseiller fédéral socialiste, le Neuchâtelois René Felber s’en est allé hier, à l’âge de 87 ans, laissant derrière lui une vie d’engagements, de passion et surtout de partage. Enseignant de formation, René Felber portait en lui une volonté de fer, celle d’éviter à tout prix l’isolement de la Suisse sur la scène internationale. Continuer
  • Nos francs suisses financent les guerres de ce monde. Nous voulons empêcher cela. Continuer
  • 17.10.2020
    Le PS est désormais dirigé par un duo. Lors du Congrès numérique du parti, les délégué-e-s ont élu Mattea Meyer et Cédric Wermuth à la Co-présidence du PS Suisse. Ils succèdent à Christian Levrat, qui a été à la tête du parti durant 12 ans. En outre, la Vice-présidence a également été réélue, et les recommandations de vote pour les votations fédérales du 29 novembre ont été arrêtées : OUI aux deux initiatives. Continuer
  • Le Congrés du PS du 17 octobre 2020 approuve une résolution du PS International. Continuer
  • 15.10.2020
    Le Congrès du PS Suisse se déroulera sous forme numérique ce samedi 17 octobre. La Présidence du PS Suisse a décidé de procéder à ce changement en raison du nombre croissant de cas de coronavirus et afin de protéger la santé de tous les participant-e-s. De plus, en raison des mesures de quarantaine, de nombreux délégué-e-s n’auraient pas pu se rendre à Bâle. Continuer
  • Nouvelle date : Samedi, 28 novembre 2020 ( sous forme numérique ) Continuer
  • 14.10.2020
    Pour plus d’engagement en faveur de l’environnement, on repassera : dans la discussion relative à la réduction de l’utilisation de pesticides, le PLR, le PDC et l’UDC rejettent au sein de la Commission de l’économie et des redevances du Conseil national (CER-N) toutes les propositions en faveur de l’environnement et d’une meilleure protection de notre eau potable. Le camp bourgeois fait ainsi savoir que sa préoccupation première est de ne pas mettre les grandes entreprises agricoles face à leurs responsabilités. Continuer
  • 14.10.2020
    Avec la nomination d’une nouvelle négociatrice en cheffe du dossier européen, le Conseil fédéral donne le signal qu’il souhaite enfin entamer des négociations pour améliorer le projet d’accord-cadre. Le PS insiste depuis deux ans sur le fait que des clarifications doivent être apportées sur les questions ouvertes que sont la protection des salaires, le service public et la citoyenneté européenne. La protection des salaires, qui doit continuer à être garantie, est essentielle à cet égard. Continuer
  • 09.10.2020
    La Commission des affaires juridiques du Conseil national (CAJ-N) a décidé d’abandonner les petits commerces dans cette crise liée au coronavirus. Ainsi, restaurants, salons de coiffure, boutiques, fleuristes, fitness et autres bijouteries se retrouveront sans aide financière pour leur loyer, malgré le fait qu’ils ont été contraints de fermer. La majorité de droite a décidé de ne rien décider plutôt que d’avaliser une solution de compromis qui proposait une solution acceptable pour toutes les parties. Continuer
  • Pour le PS, il est clair que celui qui cause un dommage doit en répondre. Les entreprises basées en Suisse doivent être tenues responsables des violations des droits humains ou des dommages environnementaux qu’elles causent à l'étranger. Continuer
  • 27.09.2020
    Les résultats de ce dimanche sont historiques. Le PS se réjouit de cette victoire dans les urnes pour la quasi-totalité des objets soumis au peuple. Elle constitue un signal fort : le clientélisme bourgeois et la politique de démantèlement ne passeront plus, tout comme la mise en danger des espèces protégées. La population veut une politique sociale et tournée vers le futur, comme le très large oui au congé paternité le démontre. Le résultat extrêmement serré pour les avions de combat montre que la politique de sécurité du DDPS est d’un autre temps et ne parvient plus à convaincre largement. Un tournant est nécessaire. Continuer
  • 27.09.2020
    Aujourd’hui, les électrices et électeurs ont clairement montré leur volonté d’avoir des impôts équitables et une politique familiale efficace – et non des cadeaux pour les familles riches. Le non à la déduction des enfants est un signal clair aux partis bourgeois. L'entente bourgeoise a échoué. Après la RIE III, ces derniers ont une fois de plus fait naufrage avec un projet de loi fiscale injuste : il en est fini de leur clientélisme antisocial et leur politique de démantèlement ! Parce que cette arnaque de déduction pour enfants n'était que le début d'une série de projets coûtant des milliards, au profit des associations économiques et des lobbies des grandes entreprises. Continuer