Des perspectives et des vaccins !

Conférence de presse du PS Suisse du 14 avril 2021

Avec les premières mesures de réouverture annoncées aujourd’hui, le Conseil fédéral donne enfin des perspectives à la population. Cependant, il est clair que la situation reste critique. C’est pourquoi toute mesure d’assouplissement scientifiquement fondée doit s’accompagner d’efforts accrus en matière de vaccinations, de tests et de traçage des cas-contacts. L'aide économique doit également impérativement se poursuivre.

« Cette première étape de réouverture est un exercice d’équilibriste, surtout au vu de la détente des restrictions concernant les espaces intérieurs. Afin d’éviter les effets de yo-yo, il est impératif que les concepts de protection soient efficaces », déclare Samuel Bendahan, conseiller national (VD) et vice-président de PS Suisse. « Ce qui apporte néanmoins de réelles perspectives pour les gens et les entreprises est l’accélération de la vaccination. Pour que d’autres mesures prudentes soient possibles, les cantons doivent impérativement augmenter le rythme des vaccinations et des tests, ainsi qu’assurer le traçage des cas-contacts. » Il ne faut par ailleurs pas oublier que le système de santé continue de fonctionner à sa limite. Dans l’intérêt du personnel soignant et des patient-e-s, il faut absolument éviter une surcharge du système.

De nombreux secteurs de l’économie durement touchés par la crise sont encore dépendants d’un soutien aussi conséquent que rapide. « Même avec cet assouplissement des restrictions, de nombreuses entreprises sont encore loin de leur fonctionnement normal », poursuit Samuel Bendahan. « Le PS s’engagera pour que l’aide économique continue de parvenir sans faiblir aux personnes touchées par la crise actuelle. »

La situation relative aux loyers commerciaux reste choquante : après le sabordage de la loi sur les loyers commerciaux par des partis bourgeois travaillant main dans la main avec le lobby immobilier, les propriétaires d’entreprises sont désormais obligé-e-s de payer leurs loyers avec l’argent des aides pour cas de rigueur. Ainsi, l’argent des impôts finance le rendement des grands groupes immobiliers, alors que toutes les autres entreprises et la population reçoivent des aides souvent insuffisantes. Le PS dénonce cette situation de toutes ses forces.

Interlocuteur-trices sur ce thème

Clément Borgeaud

Clément Borgeaud

Porte-parole adjoint & campagnes Suisse latine

Clément Borgeaud

Clément Borgeaud

Porte-parole adjoint & campagnes Suisse latine

Colin Vollmer

Colin Vollmer

Porte-parole adjoint & campagnes Suisse latine

Partager l'article :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Animation laden...Animation laden...Animation laden...

Newsfeed