Le PS soutient les objectifs de la stratégie énergétique 2050

Le PS Suisse a pris connaissance, non sans une certaine satisfaction, du calendrier de transition énergétique présenté aujourd’hui par le Conseil fédéral. Pour Roger Nordmann, conseiller national (VD), « le fait que le message annonce, noir sur blanc, une interdiction de toute nouvelle construction de centrale atomique est un fait historique ». Le PS s’engagera avec détermination au Parlement pour que l’avènement de l’ère des énergies renouvelables soit réalité aussi vite que possible.

Le premier paquet de mesures proposé dans le cadre de la stratégie énergétique 2050 est riche et varié et contient, dans les grands axes, des propositions intéressantes. Ainsi, les exigences liées aux énergies renouvelables et la diminution de la consommation par habitant rejoignent pleinement les objectifs défendus par le PS depuis de nombreuses années. Ainsi, la sortie du nucléaire serait, pour la toute première fois, ancrée dans une loi. Dès lors, afin de réduire les risques encourus par la population, la durée d’exploitation des centrales nucléaires existantes pourrait être limitée, même si le Conseil fédéral n’avait jusqu’à présent pas osé intervenir en la matière. 

Du point de vue du PS, il est regrettable que le plafond de financement aux projets d’énergies renouvelables soit maintenu. Au vu des plus de 27’000 projets en attente, le PS défendra le déplafonnement des subventions lors de la phase parlementaire. 

Dans tous les cas, le PS s’engagera au Parlement en faveur d’une votation populaire sur le sujet, afin que les premières mesures visant à atteindre les objectifs de la stratégie énergétique 2050 soient appliquées rapidement et de manière complète.

Interlocuteur-trices sur ce thème

Clément Borgeaud

Clément Borgeaud

Porte-parole & campagnes Suisse latine

Colin Vollmer

Colin Vollmer

Porte-parole & campagnes Suisse latine

Partager l'article :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Animation laden...Animation laden...Animation laden...

Newsfeed