Le référendum contre les cadeaux fiscaux aux familles aisées a abouti

En l’espace de deux mois seulement, le PS, avec l’appui d’autres organisations, a recueilli les signatures nécessaires pour le référendum « NON aux cadeaux fiscaux pour les familles aisées ». Les signatures seront déposées le 14 janvier 2020. La phase de récolte de signatures a clairement démontré que les gens comprennent que cette augmentation des déductions pour enfants sur l’impôt fédéral direct est un cadeau fiscal scandaleux, de 350 millions de francs, pour les personnes aux revenus les plus élevés.

« Nous avons été en mesure de récolter les signatures sans difficulté. Cela démontre que les gens veulent une véritable politique familiale, et non des cadeaux pour les personnes les mieux rémunérées », déclare Christian Levrat, président du PS Suisse. « Parce que celles et ceux qui bénéficient le plus de ces déductions de l’impôt fédéral direct n’en ont pas besoin. Seuls 5 % des ménages en profitent réellement – et ce sont déjà les plus aisés. Et c’est la classe moyenne qui recevra la facture de ce cadeau fiscal. »

Celles et ceux qui en auraient vraiment besoin n’en profitent pas : 45 % des familles ne paient pas d’impôt fédéral parce qu’elles gagnent trop peu. « Les déductions sont donc totalement inutiles pour eux », explique en substance Ada Marra, conseillère nationale (VD) et vice-présidente du PS Suisse. « Les familles dont le budget est le plus grevé par des primes d’assurance-maladie, des loyers et des frais élevés sont laissées les mains vides par la politique clientéliste menée par les partis bourgeois. »   

Interlocuteur-trices sur ce thème

Clément Borgeaud

Clément Borgeaud

Porte-parole & campagnes Suisse latine

Colin Vollmer

Colin Vollmer

Porte-parole & campagnes Suisse latine

Partager l'article :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Animation laden...Animation laden...Animation laden...

Newsfeed