Mesures face à la crise – les revendications du PS entendues

Pour le PS Suisse, la priorité absolue reste la protection de la santé de la population. C’est pourquoi le PS se félicite des mesures annoncées aujourd’hui par le Conseil fédéral, qui s’alignent sur ses revendications, en reprenant la main, tout en tenant compte des spécificités régionales. Mais les mesures sanitaires décidées cette semaine ne peuvent être acceptées par la population que si ces dernières sont comprises et accompagnées de mesures économiques conséquentes, qui garantissent aux personnes touchées une compensation rapide, non bureaucratique et suffisante.

Pour le PS Suisse, protéger la santé de la population est le meilleur moyen d’éviter une crise sociale et économique qui s’éternise. Le principe est simple : les mesures sanitaires impératives pour préserver la santé publique doivent absolument être accompagnées de mesures économiques suffisantes pour les personnes touchées directement et indirectement. Il salue donc les mesures annoncées aujourd’hui par le Conseil fédéral.
 
« Les revendications du PS ont été entendues et nous faisons un pas dans la bonne direction », déclare Mattea Meyer, co-présidente du PS Suisse. « Le milliard et demi supplémentaire pour des contributions à fonds perdu, l’allègement des conditions, les compensations pour les personnes travaillant dans la culture et la possibilité de différenciation régionale étaient urgemment nécessaires. »
 
Ces mesures constituent une avancée, mais il reste à faire. « Il faut arrêter de parler de cas de rigueur et mettre en place un droit à une compensation de revenus. La situation n’est toujours pas acceptable pour des secteurs comme la restauration », poursuit Cédric Wermuth, co-président du PS Suisse.

« De tels secteurs, durement touchés, doivent pouvoir obtenir un allègement des loyers commerciaux, une prise en charge des cotisations sociales de l’employeur et une indemnité de chômage partiel de 100 % pour les 4000 premiers francs de revenus. Le PS s’engagera en ce sens la semaine prochaine lors de la discussion sur la loi Covid-19 au Parlement. » Le personnel de soins, au frond depuis le début de la crise, doit également être soulagé. Le PS est intervenu en ce sens au niveau fédéral et dans plusieurs cantons, et continuera de soutenir les revendications des associations professionnelles en la matière.

Interlocuteur-trices sur ce thème

Mattea Meyer

Mattea Meyer

Co-Présidente

Cédric Wermuth

Cédric Wermuth

Co-Président

Clément Borgeaud

Clément Borgeaud

Porte-parole adjoint & campagnes Suisse latine

Colin Vollmer

Colin Vollmer

Porte-parole adjoint & campagnes Suisse latine

Partager l'article :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Animation laden...Animation laden...Animation laden...

Newsfeed