Réforme des PC : la droite balance d’importantes améliorations

Suite aux débats au Conseil national, la situation est claire : la droite parlementaire, avec ses propositions de coupes financières, s’en prend, une fois de plus, aux plus faibles. Ainsi, tous les points qui apparaissaient comme positifs pour le PS ont été rejetés ou fortement édulcorés. Pour Rebecca Ruiz, conseillère nationale (VD), « des coupes ont été faites sur le dos des gens pour qui cet argent permet à peine de couvrir les besoins vitaux. Cette approche est injuste et inacceptable ».

Les coupes se chiffrent en millions : subsides à l’assurance-maladie, prestations complémentaires versées pour les enfants ou baisse de la franchise sur la fortune. Les adaptations des montants maximaux versés pour les loyers, en souffrance depuis bien trop longtemps, ont été revues à la baisse. Ils ont même été parfois réduits par rapport au droit en vigueur. L’accès même aux PC a été considérablement durci. La liste est loin d’être exhaustive. Si le Conseil des États ne corrige pas le tir, ce sont les moyens d’existence de nombre de personnes dans notre pays qui seront mis en péril.

« Le comportement inique du Conseil national doit être vertement dénoncé. Les politiciennes et politiciens ne visent qu’à réduire les charges, sans penser une seule seconde à ce que cela signifie pour les personnes concernées », ajoute encore Rebecca Ruiz.

En ce sens, le Groupe socialiste ne peut soutenir ce projet et le rejette sans état d’âme. C’est désormais au Conseil des États de remettre la réforme sur de bons rails.

Interlocuteur-trices sur ce thème

Clément Borgeaud

Clément Borgeaud

Porte-parole & campagnes Suisse latine

Colin Vollmer

Colin Vollmer

Porte-parole & campagnes Suisse latine

Partager l'article :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Animation laden...Animation laden...Animation laden...

Newsfeed