Sauvetage des entreprises électriques : le Conseil national suit les propositions du PS pour l’interdiction des bonus et l’obligation de transparence

Le Conseil national a approuvé aujourd’hui le « parachute de sauvetage » des entreprises électriques, suivant en cela les propositions du PS Suisse pour une interdiction des bonus et une obligation de transparence. Pour le PS Suisse, il s’agit d’une étape importante pour garantir l’approvisionnement énergétique à court terme. En outre, des mesures à plus long terme sont désormais nécessaires : le PS Suisse sengage pour que les entreprises électriques se concentrent à nouveau de leur tâche principale, à savoir fournir à la population et à l’économie suisses une électricité fiable, abordable et renouvelable. Pour que la Suisse devienne le plus rapidement possible indépendante des énergies fossiles et de l’uranium, il est en outre nécessaire de procéder dès maintenant à des investissements publics dans les énergies renouvelables locales.

« Le but de ce plan de sauvetage est de garantir à tout moment l’approvisionnement en électricité de la population et de l’économie et d’éviter ainsi une réaction en chaîne dramatique », explique Roger Nordmann, conseiller national (VD) et président du Groupe socialiste aux Chambres fédérales. « C’est grâce au travail prévoyant de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga que la Suisse peut réagir de manière bien préparée à la menace d’insolvabilité d’un groupe électrique. Mais il est également essentiel que nous assurions la sécurité d’approvisionnement de la Suisse à moyen et long terme ». Roger Nordmann souligne : « Le cas d’Axpo, en particulier, montre que les groupes électriques misent sur le hedging et le trading de l’électricité dans un marché libéralisé pour des intérêts de profit à court terme, au lieu d’investir dans la sécurité d’approvisionnement et la protection du climat. »

Interdiction des bonus et devoir de transparence envers la population
Pour le PS Suisse, il est donc clair que le plan de sauvetage doit également être assorti de conditions strictes. Le PS Suisse se réjouit que sa proposition d’interdire les bonus pour les directions des groupes concernés ait été acceptée. Il est également réjouissant que le Conseil national ait suivi la proposition du PS Suisse d’exiger la transparence sur les raisons pour lesquelles un groupe a besoin de milliards de la Confédération.

Des investissements publics pour une meilleure sécurité d’approvisionnement
Le PS s’engage pour que les entreprises électriques se concentrent à nouveau sur leur mission principale, c’est-à-dire l’approvisionnement de base de la population et de l’économie. Un éventuel manque de liquidités des groupes électriques ne doit pas conduire à la vente d’infrastructures stratégiques du secteur énergétique à des investisseurs étrangers. Les infrastructures critiques doivent être en mains publiques. Afin que la Suisse devienne le plus rapidement possible indépendante des énergies fossiles et de l’uranium, le PS Suisse a lancé la semaine dernière, en collaboration avec les Vert-es, l’initiative pour un fonds climat. Cette initiative permet justement des investissements publics dans notre approvisionnement énergétique.

Interlocuteur-trices sur ce thème

Roger Nordmann

Roger Nordmann

Président du Groupe socialiste

Clément Borgeaud

Clément Borgeaud

Porte-parole & campagnes Suisse latine

Colin Vollmer

Colin Vollmer

Porte-parole & campagnes Suisse latine

Partager l'article :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Animation laden...Animation laden...Animation laden...

Newsfeed