Solidaires contre une deuxième vague avec le traçage des contacts

Le PS Suisse se réjouit de l’assouplissement des mesures liées à la crise du coronavirus, annoncé aujourd’hui par le Conseil fédéral. À juste titre, le peuple suisse doit jouir à nouveau de plus de libertés. Dans cette nouvelle phase, le traçage de proximité et le respect des règles de distanciation sociale et d’hygiène sont essentiels pour limiter la propagation du virus. Le PS Suisse appelle la population à faire preuve de solidarité au travers de la nouvelle application SwissCovid afin de minimiser le risque d’une nouvelle flambée de pandémie.

« Le suivi manuel des contacts, ainsi que l’utilisation complémentaire du système de traçage de proximité, peut aider à prévenir une deuxième vague d’infections », a déclaré Roger Nordmann, conseiller national (VD) et président du Groupe socialiste. « Faisons également preuve de solidarité à cet égard. » Depuis le début de la crise, le PS s’est engagé pour que l’application de traçage des contacts réponde à des exigences strictes en matière de protection des données. Elle doit avoir une base juridique solide, et les gens doivent être libres de l’installer ou non.

Il est également important que la question des allocations pour perte de gain (APG) soit réglementée clairement par la loi. « Pour que l’application produise pleinement ses effets, les personnes qui se mettent volontairement en quarantaine, interrompant ainsi leur travail, doivent recevoir une compensation financière », a poursuivi Roger Nordmann. « Toute personne qui décide d’utiliser l’application de traçage ne doit pas être pénalisée. » 

Interlocuteur:s sur ce thème

Clément Borgeaud

Clément Borgeaud

Porte-parole adjoint & campagnes Suisse latine

Colin Vollmer

Colin Vollmer

Porte-parole adjoint & campagnes Suisse latine

Partager l'article :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Animation laden...Animation laden...Animation laden...

Newsfeed