Tandis que des initiatives ou des référendums seront soumis au vote populaire prochainement, d’autres textes sont en train d’être traités par le Parlement ou en sont encore au stade de la récolte de signatures. Vous trouverez ci-dessous un aperçu des campagnes dans lesquelles le PS Suisse est actuellement engagé.

  • NON aux avions de combat !
    Le Conseil fédéral veut acheter des avions de combat de luxe pour 6 milliards de francs. De l'argent qui manquera alors ailleurs – dans la réduction des primes, les retraites et la protection de l'environnement. Si l'on inclut la maintenance et l'entretien dans le calcul, le coût de ces avions s'élève à 24 milliards de francs. Le PS, avec ses alliés, a pris en main le référendum qui sera soumis aux urnes le 27 septembre 2020. Continuer
  • Il y a un an, 500'000 femmes* et hommes* solidaires manifestaient : pour l’égalité salariale – pour une amélioration des salaires et des conditions de travail dans les métiers majoritairement féminins – pour un congé parental et pour que les crèches soient organisées comme un service public. Continuer
  • Nous voterons le 27 septembre sur la dangereuse initiative dite « de limitation » de l’UDC. Pour la campagne de votation, le PS Migrant-e-s a produit des dépliants en huit langues. Continuer
  • Ce que les travailleuses et travailleurs ont acquis depuis longtemps devrait également être accessible aux retraité-e-s : une 13e rente AVS. Les retraité-e-s ont travaillé durement toute leur vie, et devraient pouvoir vivre dignement de leur rente. Continuer
  • Timbre pour l'introduction du droit de vote des femmes 1929
    Le 7 février 2021, le droit de vote des femmes en Suisse fêtera ses 50 ans. Continuer
  • Le Conseil fédéral et le parlement veulent un changement de système historique : les entreprises privées doivent à l'avenir délivrer le passeport numérique suisse (e-ID) et gérer des données privées sensibles. Continuer
  • L'initiative pour les glaciers demande que les émissions nettes de CO2 soient réduites à zéro d'ici 2050 ! Continuer
  • Le Conseil fédéral a rejeté l’initiative d’allègement des primes du PS et lui oppose un contre-projet inadéquat est une gifle adressée à toutes les personnes assurées et payant des primes. En effet, les préoccupations de l’initiative sont plus que jamais d’actualité. Il appartient maintenant au parlement d’approuver l’initiative ou, ad minima, d’élaborer un contre-projet sérieux et efficace. Continuer
  • Le 14 juin plus de 500'000 femmes et hommes solidaires faisaient grève dans toute la Suisse. Leurs revendications étaient claires : plus de temps, d’argent et de respect. Mais, ce n’était qu’un début. Nous devons maintenant continuer sur cette voie ! Continuer
  • L'année 2018 a été marquée par le 100e anniversaire de la Grève générale. En novembre 1918, 250'000 personnes ont eu le courage d'arrêter de travailler et de lutter ensemble pour une Suisse plus juste et plus sociale. Continuer
  • La Suisse ne doit plus pouvoir exporter des armes dans les pays en guerre. Cette position qui nous semble tomber sous le sens n'est malheureusement pas partagée par la majorité de droite de notre gouvernement. Continuer
  • Celle-ci prévoit d’imposer plus fortement les revenus du capital du pourcent le plus riche, tels que les dividendes ou intérêts, une fois un certain forfait déduit. Continuer
  • En cette journée internationale des femmes, la Suisse se pare de rose ; et c’est très bien ainsi. Le rose est la couleur du mouvement global des Femmes* pour les droits humains, qui s’engage contre le virage à droite et le nationalisme réactionnaire en Suisse, tout comme en Europe ou aux Etats-Unis. Continuer
  • Le Parti socialiste suisse (PS) s’engage pour une Suisse de la cohabitation, une Suisse de la diversité linguistique, religieuse et culturelle. Continuer
  • Les campagnes de votations et d’élections deviennent de plus en plus chères. Or, la Suisse demeure le seul pays d’Europe à ne connaître aucune règle sur le financement des partis et autres acteurs politiques importants. Bien souvent, les citoyennes et citoyens ne peuvent que spéculer sur qui se cache derrière une campagne et sur l’importance de l’engagement financier d’entreprises, de groupes d’intérêt ou de riches individus. L’initiative sur la transparence veut changer cela. Continuer