La récolte de signatures est suspendue jusqu'au 31 mai 2020 en raison du COVID-19.

Ce que les travailleuses et travailleurs ont acquis depuis longtemps devrait également être accessible aux retraité-e-s : une 13e rente AVS. Les retraité-e-s ont travaillé durement toute leur vie, et devraient pouvoir vivre dignement de leur rente. Or, beaucoup de gens à la retraite luttent pour joindre les deux bouts. Nous devons donc renforcer une AVS solidaire. Le PS Suisse soutient donc avec énergie l’initiative de l’USS, car :

  • Les rentes sont trop basses : les rentes AVS ne couvrent plus le minimum vital. La moitié des personnes parties à la retraite en 2017 doivent s’en sortir avec 1777 francs ou moins de rentes AVS par mois. Bien que complété par une rente du 2e pilier, celles-ci ne cessent de baisser depuis environ 10 ans. En 2017, la rente médiane du 2e pilier était de 1838 francs, et une partie importante de la population n’a pas ou peu de rente du 2e pilier. Ainsi, près d’une personne sur 10 nécessite des prestations complémentaires.
  • Les femmes sont plus durement touchées par la pauvreté : un tiers des femmes ne reçoit pas de prestations du 2e pilier. Lorsqu’elles ont effectivement une caisse de pension, leur rente du 2e pilier représente en moyenne la moitié de celle des hommes, car leur parcours de vie est marqué par des coupures professionnelles, du travail à temps partiel et des salaires plus bas. Ainsi, une 13e rente AVS améliore considérablement la situation des femmes. Les rentes AVS ont un niveau semblable entre hommes et femmes, car l’AVS prend en compte le travail de garde des enfants et l’assistance apportée aux proches.
  • Une AVS solidaire, c’est possible : la 13e rente AVS pourrait être financée par les bénéfices de la Banque nationale suisse, ou par une augmentation des cotisations de 0,35% pour les employé-e-s. Le renforcement de l'AVS est la meilleure réponse au défi démographique, car ce n'est qu'avec elle (et non le 2e pilier) que la majorité de la population touchera plus de rentes par rapport aux montants versés.

La récolte de signatures est suspendue jusqu'au 31 mai 2020 en raison du COVID-19.

05. mar 2020