Vous trouverez ici tous nos communiqués de presse. Vous pouvez les consulter par année de publication ou par mots-clés grâce au moteur de recherche. Une compilation des principaux communiqués sur un sujet donné figure également dans les dossiers thématiques.

  • 2021

  • 24.11.2021
    En Suisse, toutes les deux semaines, une femme est tuée dans le cadre familial. Ce bilan effrayant met en lumière les facteurs de risque structurels encore présents en Suisse. C’est pourquoi les Femmes socialistes appellent à participer le 11 décembre 2021 à la manifestation nationale contre les féminicides organisée par l’Alliance suisse Ni-Una-Menos à Zurich (rendez-vous à 14h00 à l’Helvetiaplatz). La violence liée au genre est une problématique qui touche l’ensemble de la société et qui résulte d’un manque d’égalité, de rôles stéréotypés et de la masculinité toxique. Continuer
  • Il est urgent de débloquer nos relations avec l'Europe. À la demande du Parti socialiste suisse (PS Suisse), la Commission de politique extérieure du Conseil national (CPE-N) a pris deux décisions en ce sens : l'élaboration d'une loi sur l'Europe pour poursuivre et faciliter les relations avec l'UE ainsi qu'une proposition visant à renforcer le pôle de recherche suisse et la coopération européenne en matière de formation. Elle donne ainsi un signe fort de la volonté de coopération de la Suisse. Continuer
  • 19.11.2021
    Le 29 novembre prochain, la session d’hiver des Chambres fédérales s’ouvrira. Aujourd’hui, le Groupe socialiste aux Chambres fédérales a établi ses priorités politiques pour les trois semaines à venir. La prévoyance vieillesse (AVS/LPP), la Loi COVID-19 et la politique fiscale seront au cœur de son engagement au Parlement. Continuer
  • 17.11.2021
    La Commission des institutions politiques Conseil des États (CIP-E) a rejeté de justesse l’initiative parlementaire « la pauvreté n’est pas un crime », à l’inverse de son homologue du Conseil national. Le Parti socialiste suisse dénonce le renforcement de la stigmatisation et de la paupérisation des personnes étrangères habitant en Suisse. Le PS Suisse compte désormais sur la CIP-N pour confirmer sa position et faire adopter cette initiative essentielle pour que l’aide sociale soit à nouveau accessible aux deux millions de personnes étrangères habitant en Suisse. Continuer
  • 14.11.2021
    Après le rejet dans les urnes de la loi sur le CO2, la chose est claire : pour faire face au plus grand défi de notre temps, la crise climatique, des investissements publics massifs sont urgemment nécessaires. Le Comité directeur du PS Suisse a décidé que le PS devait se lancer dans la préparation d’une initiative populaire allant dans ce sens. Le projet est lancé aujourd'hui avec un appel public. Les dispositions transitoires du texte d'initiative garantissent que les investissements publics dans le fonds pour le climat ne sont pas soumis au frein à l'endettement (texte d'initiative et appel disponibles sur fonds-climat.ch). Continuer
  • 10.11.2021
    Le Parti socialiste suisse salue le rejet par le Conseil fédéral de l’initiative du Centre sur le rationnement des coûts de la santé. Cette initiative fait planer le danger d’un système de santé à deux vitesses et d’une dégradation de la qualité des soins. Le PS Suisse partage l’objectif général du contre-projet indirect du Conseil fédéral, mais rappelle que la mise en place d’un tel instrument ne doit pas se faire au détriment des patient-es et de la qualité des soins. Des mesures concrètes comme la limitation des primes à 10% du revenu et l’introduction du prix de référence des médicaments sont absolument nécessaires. Continuer
  • 05.11.2021
    Le Parti socialiste suisse regrette la décision de la Commission des institutions politiques (CIP) du Conseil national de rejeter une initiative parlementaire en faveur du droit de vote à 16 ans au niveau fédéral. Un soutien à ce projet aurait donné un signal clair en faveur de l’engagement citoyen de la jeunesse et de son encouragement. Continuer
  • 04.11.2021
    Un large comité composé de tous les partis, à l’exception de l’UDC, en est convaincu : la sortie de la pandémie de coronavirus passe par l’acceptation de la Loi COVID-19. Un OUI le 28 novembre est une étape décisive pour le retour à la normale et permet d’éviter de nouvelles fermetures ou la surcharge des hôpitaux. Aujourd’hui à Berne, six président-es de parti ont présenté aux médias leurs arguments pour que nous continuions toutes et tous à faire preuve de solidarité et à assumer nos responsabilités. Continuer
  • 30.10.2021
    Quelle que soit sa situation financière, chacun-e doit avoir accès à tous les types de soins – infirmiers, psychologiques, sociaux et quotidiens. C’est pourquoi le PS60+ demande l’élaboration d’une loi-cadre fédérale qui réglemente de manière exhaustive et dans toute la Suisse les soins de longue durée et le soutien lors de la vieillesse. Outre les soins médicaux, sont également inclus les services de soutien : il s'agit notamment du soutien quotidien, de conseils et d’un accompagnement, qui assurent la participation sociale. Continuer
  • 29.10.2021
    Le projet de réforme de la LPP n’est rien d’autre qu’une politique en faveur des hauts revenus. La majorité de droite de la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national (CSSS-N) joue allègrement le jeu des assureurs et torpille la réforme en écartant de la table le compromis des partenaires sociaux. Le Conseil des États devra désormais impérativement corriger le tir pour éviter l’échec de la réforme. Continuer
  • 27.10.2021
    La pandémie ne pourra être combattue avec succès que si les populations de toutes les régions du monde sont suffisamment protégées par une immunité contre le coronavirus. L'augmentation rapide des capacités de production pour la fabrication de vaccins et l'accès équitable à ceux-ci dans le monde entier en sont les éléments centraux. Le PS est donc d'autant plus déçu de voir que la Suisse, pays à la longue tradition humanitaire, ne puisse se résoudre à autoriser la suspension provisoire des brevets, qui permettrait la production et la distribution la plus rapide possible des produits thérapeutiques contre le COVID-19 en raison de la majorité de droite du Parlement. Continuer
  • 05.10.2021
    Le PS Suisse, les Vert-es et l'Union syndicale suisse ont déposé aujourd’hui à la Chancellerie fédérale près de 70'000 signatures contre la suppression du droit de timbre. Cette arnaque coûterait au moins 250 millions de francs par an, et de nouveaux privilèges d'un montant total de plus de 2 milliards de francs sont prévus pour les entreprises. En outre, seules 55 grandes entreprises environ bénéficieraient de ces nouveaux privilèges, tandis que les petites et moyennes entreprises repartiraient les mains vides. Continuer
  • 04.10.2021
    Lors des discussions au sujet de la Loi sur le blanchiment d'argent, adoptée par le Parlement au printemps, la majorité de droite a réussi à empêcher les conseillères et conseillers en placement d'être soumis à la loi. Ce sont précisément ces conseillères et conseillers qui sont aujourd'hui au centre du scandale des « Pandora Papers » : ils et elles jouent un rôle décisif en permettant aux riches et aux puissant-es d'utiliser les structures offshore à leur avantage. Ces conseillères et conseillers sont des éléments centraux des mécanismes actuels d'évasion fiscale et de blanchiment d'argent. Le PS a donc décidé de déposer une initiative parlementaire pour combler cette lacune le plus rapidement possible. L'initiative sera soumise à la Commission des affaires juridiques du Conseil national et, si nécessaire, également en séance plénière du Conseil national. Continuer
  • 01.10.2021
    Le PS Suisse regrette l’abolition complète des droits de douane sur les produits industriels, décidée aujourd’hui par le Parlement. Cette décision démontre que la droite du Parlement ne veut pas d'une politique industrielle fonctionnelle pour la Suisse. Le PS Suisse ne lancera pas le référendum, mais rappelle que la décision du jour ne laisse plus de place pour des cadeaux fiscaux supplémentaires de la part de la droite. Continuer
  • 29.09.2021
    Le PS Suisse félicite le nouveau procureur général de la Confédération, Stefan Blättler, pour son élection aujourd'hui et lui souhaite beaucoup de succès dans sa nouvelle fonction. A l’issue de cette élection, il reste évident pour le PS que les autorités de poursuite pénale doivent être plus efficaces. C'est pourquoi le PS propose une réforme structurelle de la poursuite pénale fédérale – en termes de gestion, de compétence et de surveillance. Ainsi, il soutient les motions correspondantes des Commissions des affaires juridiques des Chambres fédérales et souhaite que ce travail soit mis en œuvre le plus rapidement possible. Continuer