Vous trouverez ici tous nos communiqués de presse. Vous pouvez les consulter par année de publication ou par mots-clés grâce au moteur de recherche. Une compilation des principaux communiqués sur un sujet donné figure également dans les dossiers thématiques.

  • 09.05.2018
    La question de l’accès des prestataires de soins au domaine ambulatoire nécessite plus que jamais une solution définitive ! Le PS salue les lignes directrices du projet du Conseil fédéral, consistant à régler rapidement la question en conditionnant l’accès des prestataires de soin au secteur ambulatoire à des critères de qualité. Le PS restera malgré tout très attentif à ce que les caisses n’obtiennent pas plus de pouvoir qu’elles n’en possèdent déjà. Le PS voit en revanche d’un très bon œil que la compétence de délivrer les autorisations d’exercer soit retirée aux assureurs, pour être transférée aux cantons. Continuer
  • 05.05.2018
    Le PS Suisse est profondément ému par le décès du conseiller national Alexander Tschäppät. L’ancien président de la ville de Berne fut, durant des décennies, une figure emblématique du socialisme suisse. Son décès prématuré est une perte inestimable pour le PS, pour la ville de Berne et pour la Suisse. Le PS Suisse adresse à sa famille et à ses proches ses condoléances les plus sincères. Continuer
  • 04.05.2018
    Les nouveaux secrétaires généraux du PS Suisse, Rebekka Wyler et Michael Sorg, ont pris leurs fonctions au début du mois de mai. Corinne Grässle a également débuté son activité en qualité de responsable des campagnes du PS Suisse. Le désormais ancien porte-parole, Michael Sorg, sera quant à lui remplacé par Nicolas Haesler, qui commencera son activité en août 2018. Continuer
  • 01.05.2018
    Lorsqu’il s’agit d’égalité entre femmes et hommes, le monde politique suisse déploie moult stratagèmes pour retarder ou refuser la moindre mesure concrète. Au lieu de mettre un terme à la discrimination salariale, les élu-e-s et partis bourgeois répètent inlassablement le même laïus en s’opposant à la moindre esquisse d’avancée, malgré le fait que l’égalité figure expressément dans notre Constitution depuis 37 ans ! En ce 1er mai, des dizaines de milliers de femmes et d’hommes se rassembleront et défileront à travers toute la Suisse pour que cette injustice cesse enfin. Continuer
  • 24.04.2018
    La loi sur le contrat d’assurance (LCA) aura 110 ans cette année ; c’est pourquoi le PS a soutenu la révision totale proposée par le Conseil fédéral en 2011. Sous pression des assureurs, la majorité de droite avait renvoyé la révision au gouvernement. En 2016, un projet de révision plus au moins équilibré a été mis en consultation. Les consommatrices et consommateurs, les compagnies d’assurances et les milieux scientifiques y avaient répondu. Finalement, le Conseil fédéral n’a pris en compte que les retours des compagnies d’assurance : in fine, cette révision est un pas en arrière. Continuer
  • 24.04.2018
    Le Comité directeur du PS Suisse a confirmé formellement aujourd’hui son soutien au référendum contre les pouvoirs de surveillance conférés aux détectives privés. La loi sur la surveillance des assuré-e-s octroie aux détectives privés des droits plus étendus que ceux du service de renseignement de la Confédération (SRC). Les terroristes présumés ont ainsi moins de soucis à se faire que les bénéficiaires de prestations sociales qui pourront, à l’avenir, être traqués par GPS, observés par caméras ou espionnés par des moyens d’écoute. Continuer
  • 20.04.2018
    La commission des affaires juridiques du Conseil national (CAJ-N) a décidé hier de soumettre au Conseil national un contre-projet indirect à l’initiative « pour des multinationales responsables ». Le PS salue cette initiative : « Il est juste que la commission des affaires juridiques reconnaisse le besoin d’agir et fasse clairement savoir aux multinationales qu’elles doivent désormais assumer leurs responsabilités ! » estime la conseillère nationale (GE) Laurence Fehlmann Rielle. Continuer
  • 20.04.2018
    Le pouvoir des assurances maladie au parlement est sans limites. Elles veulent non seulement rendre le changement de franchise plus difficile, mais réclament en plus une plus forte participation des assuré-e-s aux coûts. Le lobby des caisses et la majorité bourgeoise viennent d’imposer leur vision en matière de financement des prestations ambulatoires et hospitalières. La conséquence est la perte de contrôle démocratique sur les prestations des caisses maladie, qui sont de plus en plus libres d’agir comme bon leur semble. Continuer
  • 19.04.2018
    Lors de la session de printemps, le Conseil des États a pris la décision incompréhensible de renvoyer en commission la loi sur l’égalité. Maintenant, elle doit être traitée dans les plus brefs délais. « Les hommes de droite pratiquent de l’obstructionnisme : ça suffit ! La discrimination salariale des femmes est illégale et doit enfin être combattue efficacement, et cela le plus vite possible ! » s’exclame la conseillère aux États (VD) Géraldine Savary. Continuer
  • 10.04.2018
    Aujourd’hui, AXA a annoncé son retrait du marché des assurances complètes. Cela sonne la fin des assurances complètes à prix abusif. En même temps, la décision d’AXA révèle l’instabilité des assurances vie privées. Continuer
  • 05.04.2018
    Chaque année, la Suisse déplore en moyenne 200 victimes d’armes à feu. Avant le durcissement progressif de la législation sur les armes, à partir de 1999, ce chiffre était encore deux fois plus élevé ! L’adoption de la directive européenne révisée sur les armes est, dès lors, une obligation sine qua non pour la Suisse, comme l’explique le conseiller national (JU) Pierre-Alain Fridez avec clarté : « cette directive permettra la création de standards de sécurité élevés pour l’ensemble de l’espace européen, qui renforcera la lutte supranationale contre le terrorisme et d’autres formes de criminalité organisée ; elle permettra en outre une meilleure prévention des suicides et autres violences domestiques. » Continuer
  • 28.03.2018
    Aujourd’hui, le Conseil fédéral a décidé d’adapter automatiquement à l’avenir les franchises de l’assurance-maladie. Désormais, dès que les coûts de la santé augmenteront, les franchises augmenteront également. Or, les citoyens et citoyennes suisses portent déjà aujourd’hui sur leurs épaules la plus grande partie des coûts de la santé. Le projet présenté ne fait qu’aggraver encore ce déséquilibre. Demain, plus que jamais, il vaudra mieux être riche et en bonne santé, que pauvre et malade. Continuer
  • 26.03.2018
    Facebook et ses acolytes doivent être mieux mis à contribution sur les questions des crimes de haine et autres délits pénaux sur les réseaux sociaux. Ceux-ci ne doivent plus pouvoir se cacher derrière des frontières nationales pour y échapper. En ce sens, la Commission des affaires juridiques du Conseil des États (CAJ-E) a déposé, vendredi dernier, une motion de commission, inspirée très directement d’une proposition du président du PS Suisse et conseiller aux États (FR), Christian Levrat. Continuer
  • 23.03.2018
    La Suisse, après avoir ratifié la convention relative aux droits de l’enfant des Nations unies, s’est dès lors engagée à tout mettre en œuvre afin de garantir les droits tant économiques, que sociaux et culturels de tous les enfants et ce, dès le jour de leur venue au monde. La Suisse respecte-t-elle vraiment cette promesse ? Où faut-il encore agir ? Et de quels systèmes de formation mis en place dans d’autres pays pouvons-nous nous inspirer ? Les participant-e-s du séminaire de formation d’aujourd’hui ont creusé toutes ces questions, avant de formuler des demandes concrètes avec, en ligne de mire, une meilleure égalité des chances. Continuer
  • 22.03.2018
    Plutôt que d’apporter d’importantes et nécessaires améliorations à la Loi fédérale sur les prestations complémentaires (PC), le Conseil national s’est contenté la semaine dernière de couper dans les subsides desquels tant de gens, qui ont à peine de quoi subvenir à leurs besoins, dépendent pour vivre. « Ne faites pas ça ! » exhortent les nombreuses et nombreux signataires de la lettre ouverte adressée aujourd’hui à la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil des États (CSSS-E), exigeant de cette dernière qu’elle corrige la décision du Conseil national. Continuer