Vous trouverez ici tous nos communiqués de presse. Vous pouvez les consulter par année de publication ou par mots-clés grâce au moteur de recherche. Une compilation des principaux communiqués sur un sujet donné figure également dans les dossiers thématiques.

  • 18.11.2014
    Le PS se bat depuis des années pour une meilleure protection face à la violence des armes. Il est donc très satisfait que la Commission de la politique de sécurité (CPS-N) ait pris la décision d’enregistrer toutes les armes à feu détenues par des particuliers dans les registres d’armes cantonaux. « Un registre complet d’armes améliore la sécurité publique », soutient le conseiller national jurassien Pierre-Alain Fridez. « En Suisse, plus de 200 personnes sont tuées par des armes à feu chaque année. Chaque vie sauvée grâce à l’enregistrement des armes prouve que cette décision est la bonne. » Continuer
  • 14.11.2014
    Lors de sa séance préparatoire pour la session d’hiver, le Groupe socialiste a traité aujourd’hui de la stratégie énergétique 2050. Pour Roger Nordmann, vice-président du Groupe socialiste, « le parlement doit saisir la chance historique qui lui est donnée, afin de mettre enfin sous toit le tournant énergétique. Celui-ci est en bonne voie, mais il manque encore une date-butoir pour la sortie du nucléaire ». Le PS propose que les centrales nucléaires soient mises hors service une fois l’âge de 50 ans atteint. Continuer
  • 13.11.2014
    L’initiative populaire « Pour un revenu de base inconditionnel » pose les bonnes questions, mais propose toutefois des réponses dangereuses. Elles sont dangereuses, car un revenu de base, tel qu’il est formulé par l’initiative, pourrait porter atteinte à tous les acquis sociaux dont la Suisse s’est dotée. C’est pourquoi le PS proposera demain à la commission de la sécurité sociale du Conseil national (CSSS-N) de développer l’idée d'une assurance générale du revenu (AGR). « L’AGR permettrait aux gens qui ne peuvent pas travailler de pouvoir vivre avec dignité, quelle que soit la raison de leur inactivité » explique Marina Carobbio, conseillère nationale (TI) et vice-présidente du PS Suisse. Continuer
  • 12.11.2014
    Le Conseil fédéral ne veut pas qu’à l’avenir, le corps électoral puisse savoir qui finance les partis politiques et les campagnes. « Cette position est un paradoxe » déclare la conseillère nationale (VD) Cesla Amarelle. « Dans le canton d’Argovie, une initiative de la Jeunesse socialiste, demandant une plus grande transparence des financements, a presque trouvé une majorité. Cependant, le Conseil fédéral n’est pas prêt à faire le moindre geste en faveur d’une amélioration de la transparence ». Le PS déplore ce déficit démocratique. La transparence est le fondement de la démocratie, mais aussi un élément-clé de la libre formation de l'opinion publique. Le PS appelle les autres partis à suivre son exemple en rendant public leurs comptes. Continuer
  • 11.11.2014
    Avec son initiative populaire « Pour le couple et la famille - Non à la pénalisation du mariage », le PDC veut inscrire une définition très conservative du mariage dans la Constitution fédérale. Pour le PS, la définition anachronique du mariage comme « l’union d’un homme et d’une femme » est une discrimination claire et inacceptable envers les couples de même sexe. « Cloué au sol par ses valeurs conservatrices, le PDC rejette depuis des années le droit au mariage des couples de même sexe » déclare la conseillère nationale (VD) Ada Marra. « En s’opposant à un contre-projet non-discriminant, le PDC se met hors-jeu au niveau sociopolitique ». Continuer
  • 07.11.2014
    Les directeurs cantonaux alémaniques de l’instruction publique ont pris en compte les critiques émises à l’encontre du Lehrplan 21. Ils ont présenté aujourd’hui une version clairement retravaillée, incluant les exigences de l’école publique. Pour le conseiller national (VS), Mathias Reynard, « ceux qui s’opposeraient à cette nouvelle version allégée du Lehrplan 21 ne le font que sur une base purement idéologique et avec la volonté de réintroduire l’école de nos grands-parents. Afin de mettre en œuvre le Lehrplan 21 de manière optimale, le personnel enseignant doit avoir suffisamment de temps pour suivre les formations continues nécessaires. » Continuer
  • 07.11.2014
    Le projet de budget 2015 inclut la plupart des mesures d’économies proposées par le programme de consolidation et de réexamen des tâches (CRT). Les partis bourgeois, dont la vision politique se borne à des coupes budgétaires, ne voient ici aucun problème à se montrer très généreux avec l’agriculture. L’objectif recherché est d’augmenter les subventions fédérales de plusieurs dizaines de millions, aux dépens de l’aide au développement. Le PS n’entend pas participer à ce jeu malsain et s’engage pour une politique financière d’avenir, menée dans la continuité. Pour la conseillère nationale (TI) Marina Carobbio, « soutenir notre paysannerie uniquement au travers de subventions et sur le dos des plus pauvres n’est en rien une solution ». Continuer
  • 03.11.2014
    Les scientifiques et les chercheurs de la Suisse doivent se mesurer et collaborer avec leurs collègues européens. Avec la participation au programme européen pour la recherche et le développement « Horizon 2020 », les interconnections et l’accès à des fonds de plusieurs milliards pour la recherche étaient jusqu’à présent garantis. Cependant, la place scientifique suisse est menacée d’isolement, si aucune solution concernant la libre circulation des personnes n’est mise en place. Afin d’éviter ce « scénario-catastrophe », le PS demande aujourd’hui à la Commission de politique extérieure du Conseil national (CPE-N) d’inclure la place de la recherche et l’innovation suisses dans le mandat de négociation du Conseil fédéral avec l’Union européenne. Continuer
  • 31.10.2014
    Il s’agit d’une évidence : la personne née en Suisse, dont les parents sont nés en Suisse et dont les grands-parents ont vécu au moins 20 ans dans notre pays, n’est en rien un « étranger » en Suisse. Pour Ada Marra, conseillère nationale (VD), « la Suisse doit reconnaître ses enfants. Ils composent une partie de la Suisse. » Son initiative parlementaire sur les naturalisations facilitées des « étrangers de 3e génération » - donc les personnes dont la famille vit depuis trois générations en Suisse – sera traitée au printemps 2015 devant le plénum. C’est ce qu’a décidé aujourd’hui la Commission des institutions politiques du Conseil national (CIP-N). Continuer
  • 30.10.2014
    La Constitution stipule clairement que « tous les êtres humains sont égaux devant la loi ». Par conséquent, l’imposition forfaitaire des multimillionnaires étrangers doit être abolie. Si les riches étrangers qui viennent en Suisse peuvent négocier leur facture d'impôts avec les autorités fiscales, cela relève de l’injustice. L’exemple concret de Zurich prouve que l’abolition des forfaits fiscaux peut se faire sans entraîner des pertes. Le Comité interpartis « OUI à l’abolition des forfaits fiscaux » appelle donc à mettre un terme à ces privilèges fiscaux le 30 novembre prochain. Continuer
  • 29.10.2014
    L’initiative pour la sécurité alimentaire de l’Union Suisse des Paysans est un tigre de papier. Toutes les revendications sont déjà couvertes par la Constitution et intégrées dans la législation. Le PS rejette cette initiative. Elle n’apporte rien de concret au vu de l’orientation de son contenu et ne crée, au final, que des incertitudes supplémentaires pour les familles d’agriculteurs. Celles-ci ont maintenant besoin de temps et de clarification pour mettre en œuvre les nouvelles directives qui sont entrées en vigueur en début d’année. Pour toutes ces raisons, le PS pense qu’il est inutile de la part du Conseil fédéral de proposer un contre-projet. Continuer
  • 28.10.2014
    La stratégie énergétique 2050 a de nouveau été traitée par la Commission spécialisée de l’énergie du Conseil national (CEATE-N). « La musique est bonne, mais le rythme ne convient pas. Aucune limitation de la durée de vie des vieilles centrales nucléaires n’a été définie. Il s’agit pourtant de la pierre angulaire, permettant une véritable planification de la sortie nucléaire », a déclaré le conseiller national (VD) Roger Nordmann. Le PS mettra toute la pression nécessaire durant la session d’hiver, pour que le tournant énergétique puisse tenir ses promesses. Continuer
  • 25.10.2014
    Le parti socialiste veut corriger l’image des agglomérations, parent pauvre de la politique suisse. Depuis trop longtemps, les partis politiques ne se focalisent que sur les villes et les campagnes. Pour corriger cette exclusion, le PS et ses sections locales vont lancer des initiatives et des projets pour améliorer la qualité de vie des personnes vivant dans les agglomérations. L’Assemblée des délégué-e-s du PS Suisse à Liestal a adopté une double résolution, donnant ainsi le feu vert au projet d’agglos. Continuer
  • 24.10.2014
    Il existe des bonnes raisons de penser que les administrations fiscales de plusieurs cantons aient conclu des accords d’imposition forfaitaire illégalement. « De nombreuses autorités ferment les yeux lorsqu’il s’agit de forfaits fiscaux. Il est donc urgent de procéder à des examens indépendants sur tous les accords d’imposition forfaitaire » exige le vice-président du PS et député au Grand Conseil (LU) David Roth. Le PS déposera donc des interventions appropriées dans divers cantons. Un exemple concret d’un accord fiscal très discutable concerne l’imposition forfaitaire de Peter Pühringer dans le canton de Lucerne. Continuer
  • 24.10.2014
    L’initiative Ecopop n’apporte aucune solution, bien au contraire, elle nous amènera immanquablement de nouveaux problèmes insolubles. L’initiative est un bien mauvais moyen pour donner des signaux, les conséquences étant trop importantes. Le sondage de l’institut Gfs semble montrer que la population n’est pas prête à lancer ce type de signaux avec Ecopop, alors que cette initiative ne prévoit aucune amélioration de la vie quotidienne dans notre pays. Dans le sondage rendu public aujourd’hui, le PS se réjouit du large soutien en faveur de l’abolition des forfaits fiscaux. Cette projection renforce encore la motivation pour mener une campagne dynamique jusqu’au 30 novembre prochain, afin de supprimer cette imposition forfaitaire injuste et non démocratique. Continuer