10.08.2020
Demain, la Commission de la politique de sécurité du Conseil national (CPS-N) débutera ses travaux lié au message sur l’armée 2020. Le PS demande le renvoi de ce message au Conseil fédéral. Le présent projet propose des dépenses colossales et injustifiables, car déconnectées des réalités stratégiques actuelles. Par ailleurs, les calculs financiers sont loin de refléter la totalité des coûts des équipements militaires. Un NON à l’achat inutile d'avions de combat luxueux dans les urnes est plus que jamais nécessaire le 27 septembre prochain ! Continuer
30.04.2020 | Clément Borgeaud
Rares sont les voix qui s’élèvent pour critiquer l’engagement de l’armée. Si cet appui, notamment logistique, est globalement salué, certaines questions restent ouvertes sur l’orientation générale des missions de l’armée, alors que celle-ci est appelée essentiellement sur des missions civiles. Analyse avec Clément Borgeaud Continuer
20.12.2019
La Suisse n’a pas besoin d’avions de combat luxueux, dont la facture s’élève à 6 milliards de francs suisses. Le PS est convaincu que des avions de chasse surdimensionnés sont inutiles pour la majorité des tâches incombant à l’armée de l’air suisse, soit la formation de ses pilotes et les missions de police aérienne. S’équiper d’avions de combat légers permettrait donc de garantir la sécurité de l’espace aérien suisse, tout en protégeant les intérêts des contribuables. C’est pourquoi le PS, aux côtés d’autres organisations, lance un référendum contre ce fastueux achat, aussi inutile qu’excessif. Aucune alternative n’a été examinée par le Parlement et le Conseil fédéral, ce qui indique un refus inacceptable d’étudier toutes les pistes existantes. Continuer
29.10.2019
Sans aucune considération pour l’intérêt général, la majorité de droite au Conseil fédéral exige du Parlement une diminution drastique des admissions au service civil. Contrairement à l'Armée, le service civil a pourtant fait ses preuves depuis longtemps. Le PS condamne l'attitude de la Commission de la politique de sécurité du Conseil national (CPS-N), qui soutient cette attaque frontale menée contre le service civil. Continuer
16.05.2019
Le PS Suisse se félicite de la décision du Conseil fédéral de séparer les décisions sur les avions et sur la défense sol-air (DSA). Cependant, le PS est très déçu du projet d’achat d’avions de combat high-tech plutôt que d'avions de combat légers et résistants. Pour le PS, il est indispensable que le type d’avion à acquérir soit connu en vue du référendum prévu. Continuer
02.05.2019
Le PS Suisse salue l'approche de la Conseillère fédérale Viola Amherd, qui a demandé des rapports supplémentaires sur l'acquisition de nouveaux avions de combat. La poursuite de la stratégie inadaptée d’acquisition, dans la précipitation, d’avions de combat high-tech hors de prix, est en revanche très décevante pour le PS Suisse. La police de l'air n'a pas besoin d'avions ultra-performants, qui sont extrêmement coûteux, bruyants et émettent beaucoup de CO2. Continuer
20.02.2019
1,7 million – C’est le nombre de jours de service civil comptabilisé en 2018. Le service civil est devenu indispensable dans de nombreuses institutions sociales en Suisse. Pourtant, la majorité de droite au Conseil fédéral l’attaque frontalement en exigeant du Parlement une diminution importante des admissions au service civil, et ce sans aucune considération de l’intérêt général. Les problèmes de fonctionnement sont plutôt à chercher du côté de l’Armée, qui doit, elle, enfin remplir son mandat. Continuer
06.06.2017
Dans le cadre du programme d’armement, le Groupe socialiste aux Chambres fédérales déposera un amendement, afin de garantir que la population aura la possibilité de s’exprimer sur l’achat de nouveaux avions de combat. La décision de principe sur la commande et le financement d’avions de combat doit pouvoir être soumise à un référendum. Le PS estime par ailleurs qu’un tel achat ne doit pas impliquer une augmentation des dépenses militaires globales. Continuer
30.05.2017
Le peuple doit avoir le dernier mot lorsqu’une décision avec une portée financière et politique aussi importante que l’achat de nouveaux avions de combat est sur le point d’être prise. Le respect du NON clair de la population suisse à l’achat du Gripen, il y a de cela trois ans, l’exige. En outre, l’achat possible de nouveaux avions de combat ne doit en aucun cas augmenter les dépenses de l’armée. Continuer
25.04.2017
Les partis de droite proposent, une fois encore, d’offrir plus d’argent à l’armée. Et une fois encore, aucune réflexion sur la politique de sécurité et aucun concept ne viennent argumenter cette demande. Ainsi, la volonté de la majorité de droite de la Commission de la politique de sécurité du Conseil national (CPS-N) de moderniser la capacité des F/A-18 à combattre des cibles terrestres, n’est soutenue par aucun scénario plausible. Par conséquent, le Conseil fédéral a toujours rejeté cette mise à niveau en raison des coûts qu’elle générerait. Continuer

Pages