23.09.2019
La mondialisation et la numérisation imposent de grands défis au marché du travail suisse : les exigences imposées aux employé-e-s évoluent rapidement et les opportunités offertes aux demandeurs/euses d'emploi de plus de 50 ans se sont détériorées de manière déplorable. Dans son nouveau paquet de mesures, le PS Suisse présente des solutions concrètes pour relever ces nombreux défis. Il faut par exemple que chacune et chacun puisse avoir accès à la formation continue tout au long de sa vie professionnelle, quel que soit son âge. Les travailleurs/euses âgés ne doivent plus courir le risque de se retrouver au chômage. Continuer
12.04.2019
Bien que l’éducation de la petite enfance ait gagné de l’importance ces dernières années, ce domaine ne joue pas encore un rôle central en matière de politique suisse de l’éducation. Le PS Suisse a vivement critiqué cet état de fait et se réjouit que la Commission de la science, de l’éducation et de la culture du Conseil national (CSEC-N) soutienne son objectif visant à renforcer l’encouragement précoce. Continuer
22.11.2018
Le PS veut façonner la politique économique de telle sorte qu'elle puisse ouvrir des perspectives aux citoyen-ne-s et les libérer des contraintes apportées par les grands défis que sont la numérisation, la mondialisation et la crise climatique. En ces temps de changements, le PS propose des moyens de garantir la sécurité et un progrès social profitant à toutes et tous. Dans le cadre d'un processus participatif soutenu par la démocratie de base, le parti a élaboré un concept de politique économique à moyen terme pour les dix prochaines années, qui définit les principaux domaines d'action. Continuer
23.03.2018
La Suisse, après avoir ratifié la convention relative aux droits de l’enfant des Nations unies, s’est dès lors engagée à tout mettre en œuvre afin de garantir les droits tant économiques, que sociaux et culturels de tous les enfants et ce, dès le jour de leur venue au monde. La Suisse respecte-t-elle vraiment cette promesse ? Où faut-il encore agir ? Et de quels systèmes de formation mis en place dans d’autres pays pouvons-nous nous inspirer ? Les participant-e-s du séminaire de formation d’aujourd’hui ont creusé toutes ces questions, avant de formuler des demandes concrètes avec, en ligne de mire, une meilleure égalité des chances. Continuer
Date et lieu : Vendredi 23 mars 2018, de 8h45 à 16h10, au Palais fédéral à Berne, salle de conférence 301 Coûts : 70 frs, repas de midi inclus (35 frs pour les petits revenus) Continuer
19.05.2017
Le Groupe socialiste aux Chambres fédérales a pris part cet après-midi à une campagne en faveur d’un plan européen pour la jeunesse intitulé « Youth plan ». La récente exclusion de la Suisse du projet Erasmus+ doit être combattue par tous les moyens. Continuer
04.05.2017
Le Groupe socialiste aux Chambres fédérales souhaite savoir quand et comment le Conseil fédéral compte-t-il intervenir face à la décision du canton de Thurgovie, qui souhaite simplement, à terme, supprimer l’enseignement du français à l’école primaire. Une telle décision irait à l’encontre de l’accord inter-cantonal adopté par la CDIP en 2004 ainsi que de sa mission constitutionnelle d’harmonisation de la formation. L’abandon d’une deuxième langue nationale serait un signal négatif au sein de la Suisse plurilingue, au regard de la cohésion nationale. Continuer
27.04.2017
Les étudiant-e-s, les apprenti-e-s et les organisations de jeunesse suisses demeurent exclu-e-s du programme d’échange européen Erasmus+, conséquence négative de l’initiative contre l’immigration de masse de l’UDC. La solution transitoire envisagée par le Conseil fédéral ne fonctionne pas sur le long terme ; au plus tard, dès 2021, la Suisse doit à nouveau être membre à part entière d’Erasmus+. L’argent ne doit en rien influencer des décisions concernant la participation de la Suisse à des programmes européens de formation académique et professionnelle. Continuer
06.12.2016
Le fait que la Suisse soit moins bien classée qu’auparavant dans l’étude Pisa devrait nous donner matière à réfléchir. Une formation de très haute qualité et accessible à toutes et tous est un pilier fondamental de la Suisse. La réforme de l’imposition des entreprises III (RIE III) déstabilise ce pilier, car les trois milliards de pertes annuelles qui en découleront devront être compensés, notamment dans le domaine de l’éducation et de la formation. Si l’on souhaite éviter que les prochaines études Pisa ne confirment la tendance à la baisse de qualité dans l’éducation suisse, la RIE III doit être rejetée. Continuer
18.11.2016
La Commission de la science, de l'éducation et de la culture du Conseil national (CSEC-N) a traité aujourd’hui la question du moratoire sur le génie génétique. Comme le peuple l’avait décidé en 2005, l’agriculture suisse doit rester sans OGM à l’avenir et poursuivre son engagement en faveur d’une stratégie pour des produits de qualité. Le moratoire sur les organismes génétiquement modifiés (OGM) devrait être prolongé de manière indéterminée. Continuer

Pages