13.11.2020
La crise sanitaire, économique et sociale que nous vivons nécessite des actes concrets de soutien à l’économie et à la population, et non de simples promesses en l’air. Si quelques avancées se dessinent dans le budget 2021 de la Confédération, d’importantes mesures manquent encore pour garantir toutes les ressources nécessaires pour faire face à la pandémie. Le PS se battra lors des débats au Parlement pour qu’une aide concrète soit réellement proposées à toutes les personnes touchées par la crise. Continuer
Le PS a chargé Cédric Tille, économiste et professeur d'économie internationale à l'Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID), de réaliser une étude sur le frein à l'endettement et la marge de manœuvre budgétaire dans le domaine des finances fédérales. Continuer
14.08.2019
La Confédération s’attend à un excédent spectaculaire : 2,8 milliards de francs pour l’année 2019 ; avec un budget de 1,2 milliard de francs, soit moins de la moitié. Les estimations délibérément pessimistes sont utilisées à mauvais escient pour empêcher des réformes urgentes. Au lieu d’une réduction improductive de la dette, les excédents devraient être investis dans des projets tournés vers l’avenir, tels que le Plan Marshall pour le climat proposé par le PS. Continuer
09.11.2018
Malgré des excédents qui se chiffrent en milliards au niveau fédéral, la majorité de droite s'en tient à son idéologie du démantèlement de l'État. Pour eux, le budget fédéral est un réservoir de cadeaux pour leur clientèle et le bien commun est négligé. Le PS exige que les fonds disponibles soient enfin utilisés de manière productive au profit de la population. Continuer
14.02.2018
D’année en année, c’est toujours le même spectacle désolant au sein du Département fédéral des finances : Ueli Maurer laisse entendre que de nouvelles mesures d’économies sont impérativement nécessaires en vertu du frein à l’endettement. Celles-ci visent systématiquement les mêmes domaines : culture, formation, transports publics, aide sociale, personnel de la Confédération et aide au développement. L’année dernière, le conseiller fédéral Maurer présente à la population un colossal excédent de plusieurs milliards, qu’il ne compte cependant pas réinvestir, mais qu’il préfère affecter au service – improductif – de réduction de la dette. Continuer
15.11.2017
Le virage à droite du parlement lors des élections fédérales de 2015 se manifeste tout particulièrement à l’occasion des débats budgétaires : l’on se montre généreux envers l’armée, l’agriculture ou les routes et l’on économise dans les domaines du social, de la coopération internationale et du service public. Le projet de budget 2018 de la Commission des finances du Conseil national (CDF-N) s’inscrit parfaitement dans cette logique : des coupes sont prévues dans les domaines de la solidarité internationale, des transports publics, de la culture ainsi que du personnel de la Confédération. Continuer
25.10.2017
Le Département fédéral des finances s’est à nouveau trompé dans ses calculs. Selon la projection publiée aujourd’hui, le budget 2017 de la Confédération devrait se clôturer avec plus d’un milliard supplémentaire aux pronostics. Le PS exige en conséquence que les coupes prévues dans le budget 2018 au niveau du personnel, de la formation et de la coopération au développement soient écartées. Les excédents doivent être utilisés pour le financement de l’AVS au lieu d’être dispersés de manière improductive dans la réduction de la dette. Continuer
23.02.2017
Bien que le NON à la réforme de l’imposition des entreprises (RIE) III n’ait pas grevé les finances fédérales, le conseiller fédéral Maurer poursuit allègrement ses plans d’austérité. Un tel démantèlement de l’Etat manque de sérieux et met encore plus à mal la crédibilité, déjà fortement entamée, d’Ueli Maurer. On en arrive au point, où l’on se demande si le ministre des finances fonde sa politique sur des chiffres solides et des faits ou s’il se contente d’appliquer aveuglément ses croyances idéologiques. Continuer
17.08.2016
Les jours se suivent et le même jeu malsain continue : la majorité de droite poursuit son pillage des caisses fédérales. D’une part, les subventions pour l’agriculture seront augmentées au cours des prochaines années et, d’autre part, un nouveau trou d’un milliard de francs est creusé via la TVA. Continuer
29.06.2016
Ueli Maurer annonce une nouvelle réduction des prestations publiques. « Les cadeaux de plusieurs milliards offerts par la droite aux actionnaires et aux grandes entreprises, aux riches paysans, à l’armée et au lobby routier depuis les élections 2015, se manifestent sous la forme de programmes d’austérité », affirme le conseiller national (NE) Jacques-André Maire. Dans cette situation, les pertes de plusieurs milliards engendrées par la majorité de droite et sa troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIE III) sont d’autant plus irresponsables. Continuer

Pages