03.04.2020
Le Conseil fédéral n’a malheureusement pas abordé aujourd’hui la question d’un plan d’aide pour la prise en charge d’enfants dans le cadre extrafamilial. Il manque ainsi une chance d’améliorer rapidement et sans bureaucratie superflue la situation fâcheuse des crèches et des parents en ce temps de crise du coronavirus. Les Femmes* socialistes suisses regrettent vivement cette décision. Continuer
01.04.2020
D’innombrables travailleuses et travailleurs indépendants, dont les entreprises n’ont pas été fermées sur ordre du Conseil fédéral, sont aux prises avec des problèmes existentiels dans le cadre de la crise du coronavirus. Bien qu’ils et elles soient toujours autorisés à travailler, leur chiffre d’affaires a chuté massivement, ils ne reçoivent pratiquement plus aucune commande ou ne sont pas en mesure de respecter les règles d’hygiène dans leur pratique et sont donc contraints de suspendre leurs activités. Il ne doit pas y avoir de lacunes dans l’aide fournie : toutes les options disponibles doivent être exploitées pour garantir des revenus et des emplois, y compris pour les travailleuses et travailleurs indépendants et les travailleurs atypiques. Le PS Suisse se félicite donc de la demande du Conseil fédéral d’examiner l’extension de son paquet d’aides pour faire face aux effets économiques de la crise sur les indépendant-e-s indirectement touchés et appelle maintenant à une action rapide et décisive. Continuer
01.04.2020
La crise actuelle du coronavirus souligne la fragilité de notre ordre social et économique. Non seulement les femmes sont mal payées dans le domaine de la santé et dans d’autres métiers d’importance systémique, mais la garde des enfants est également une tâche qui leur incombe largement. Les Femmes* socialistes suisses demandent donc la mise en place d’un « plan d’action pour la garde des enfants », pertinent autant en situation de crise du coronavirus qu’après. Continuer
26.03.2020
En situation de crise, l’État doit être capable d’agir rapidement. Il est donc juste et compréhensible que le Conseil fédéral dispose actuellement de pouvoirs étendus, sur la base de la Loi sur les épidémies. Néanmoins, le Parlement fédéral doit rapidement redevenir opérationnel afin de garantir la sécurité juridique et protéger la démocratie. La suspension des droits démocratiques ne doit pas durer, même en cas de crise. Le PS Suisse salue donc la décision des bureaux des conseils de convoquer une session extraordinaire. Continuer
24.03.2020
Répondre efficacement aux effets de la crise liée au coronavirus pose des défis majeurs à la Suisse. Le PS salue les mesures rapides du Conseil fédéral pour une aide rapide et non bureaucratique visant à garantir les emplois et les revenus. De nombreuses personnes sont actuellement engagées dans des activités extraordinaires sur de nombreux fronts, notamment dans le secteur de la santé, soumis à une pression croissante. Le PS exprime ses sincères remerciements à toutes ces personnes pour leur travail remarquable. Dans sa stratégie stratégie à trois piliers, le parti demande des mesures urgentes pour renforcer le secteur de la santé et entend les détailler à présent. Continuer
20.03.2020
Le Conseil fédéral a décidé aujourd’hui d’un vaste plan d’aide économique pour surmonter les conséquences économiques de la propagation du COVID-19, étendant ainsi les mesures prises initialement. Le PS salue ces mesures tant attendues qui, outre l’extension du chômage partiel, offrent un soutien nécessaire et urgent aux personnes travaillant dans la culture, aux indépendant-e-s, aux personnes employées à temps partiel et aux PME. Elles correspondent également aux exigences formulées par le PS dans son plan à trois piliers. Si nécessaire, le PS attend du Conseil fédéral qu’il étende encore l’aide économique apportée, et qu’il la rende disponible rapidement et sans bureaucratie superflue. La Confédération doit explorer tout l’éventail des possibilités à disposition, afin d’atténuer au mieux les conséquences de la crise du coronavirus, et d’assurer les salaires et les emplois. Continuer
18.03.2020
Le Conseil fédéral a décidé aujourd’hui de reporter les votations du 17 mai prochain. Il est regrettable que les votantes et votants ne puissent pas exercer leurs droits démocratiques en temps de crise. Cependant, le PS Suisse comprend la décision du Conseil fédéral qui, vu le peu de temps disponible, n’avait guère d’autres options. Continuer
18.03.2020
Le PS Suisse soutient les mesures ordonnées par les autorités, afin de limiter autant que faire se peut la propagation du virus. Les mesures de politique économique annoncées par le Conseil fédéral vont dans la bonne direction, mais doivent être étendues et mises en œuvre dans les meilleurs délais. Pour le PS, une garantie des salaires et des places de travail doit être la priorité absolue. Les petites entreprises et les indépendant-e-s ne doivent pas être oubliés. Continuer
13.03.2020
Le Comité directeur du PS Suisse reporte le Congrès de Bâle, prévu initialement les 4 et 5 avril, aux 17 et 18 octobre 2020. Cette décision a pour vocation de se conformer aux directives des autorités. Avec plus de 1200 inscriptions, ce rassemblement tombe donc sous le coup de la prolongation d’interdiction des manifestations visant à limiter les risques de propagation du coronavirus. Cela signifie que l’élection de la Présidence se déroulera également lors du Congrès de cet automne, puisque selon les statuts du PS Suisse, cette élection est de la compétence du Congrès. Continuer
13.03.2020
Le PS Suisse soutient les mesures prises par le Conseil fédéral et a pleinement confiance dans les décisions des autorités. Le PS souhaite rappeler les exigences à cet égard et appelle la population à suivre les recommandations édictées : se laver les mains régulièrement, garder ses distances, rester à la maison en cas de toux et de fièvre, et protéger les personnes à risques. Continuer

Pages