09.06.2020
Chères représentantes et chers représentants des médias, La population s’exprimera le 27 septembre sur le projet de loi relatif à la « déduction fiscale des frais de garde d’enfants par des tiers ». Continuer
08.04.2020
Au cours des dernières semaines, le Conseil fédéral a présenté des mesures rapides et non bureaucratiques pour amortir efficacement les conséquences économiques et sociales de la pandémie de COVID-19. Un programme de crédit et la réduction de l’horaire de travail (chômage partiel – RHT) aident à garantir les emplois et les revenus. Il faut saluer la récente extension de la RHT aux employé-e-s travaillant sur appel. Mais trop de personnes passent encore entre les mailles du filet. Bien qu’un tiers des travailleurs/euses en Suisse soient en RHT, les chiffres du chômage traditionnel augmentent de façon spectaculaire. Le PS Suisse appelle donc le Secrétariat d’État à l’économie (SECO) à tenir enfin ses promesses et à combler rapidement les lacunes du paquet de mesures proposé. Continuer
03.04.2020
Le Conseil fédéral n’a malheureusement pas abordé aujourd’hui la question d’un plan d’aide pour la prise en charge d’enfants dans le cadre extrafamilial. Il manque ainsi une chance d’améliorer rapidement et sans bureaucratie superflue la situation fâcheuse des crèches et des parents en ce temps de crise du coronavirus. Les Femmes* socialistes suisses regrettent vivement cette décision. Continuer
01.04.2020
La crise actuelle du coronavirus souligne la fragilité de notre ordre social et économique. Non seulement les femmes sont mal payées dans le domaine de la santé et dans d’autres métiers d’importance systémique, mais la garde des enfants est également une tâche qui leur incombe largement. Les Femmes* socialistes suisses demandent donc la mise en place d’un « plan d’action pour la garde des enfants », pertinent autant en situation de crise du coronavirus qu’après. Continuer
12.06.2018
Aujourd'hui, le Conseil national a décidé par 103 voix contre 88 de suivre le PS Suisse et d'accepter la prolongation du programme d'impulsion de la Confédération pour les structures d'accueil extrafamilial pour enfants. C'est un rejet clair de la politique d'un Conseil fédéral dominé par une majorité de droite voulant mettre un terme à un programme pourtant couronné de succès. Il est urgent d'élargir les propositions de places d'accueil pour les enfants afin d'améliorer la compatibilité entre vies professionnelle et familiale et réduire, ainsi, la pénurie de travailleurs qualifiés dans le monde du travail. Continuer
02.02.2018
Aujourd’hui, la Commission de la science, de l’éducation et de la culture du Conseil national (CSEC-N) a décidé d’améliorer la compatibilité entre vies familiale et professionnelle à hauteur de 130 millions pour les quatre années à venir. Que la commission reconnaisse de la sorte l’utilité, comme la nécessité, d’un tel crédit d’encouragement est une victoire pour le Parti socialiste : de nombreuses familles se verront ainsi soulagées grâce à ce crédit. Continuer
02.05.2017
Le PS s’engagera aujourd’hui, au Conseil national, en faveur du second paquet de mesures décidé par le Conseil fédéral sur les aides financières en faveur de l’accueil extrafamilial. Celui-ci est attaqué par la droite. L’objectif de ce projet est de soutenir les cantons, afin de faire baisser les coûts à charge des parents pour l’accueil extrafamilial, et de permettre ainsi aux familles d’accéder à une prise en charge abordable, améliorant la conciliation entre vies familiale et professionnelle. Continuer