01.09.2015
Un an après la votation sur la caisse publique, les primes d’assurance-maladie explosent. L’an prochain, celles-ci augmenteront en moyenne de 4 à 6%, et les jeunes seront encore plus lourdement touchés. Le modèle se répète inlassablement, après chaque votation populaire sur un objet touchant directement les caisses. Pour Jean-François Steiert, conseiller national (FR), « à l’approche d’une votation, les caisses évitent les augmentations trop importantes. Dès que le peuple a rendu son verdict, les primes explosent à nouveau ». Le PS exige que les coûts engendrés par les primes d’assurance-maladie ne dépassent pas 10% du budget des ménages. Plusieurs initiatives ont par ailleurs été lancées dans les cantons. Continuer

Pages