Ce samedi, les membres du PS Migrant-e-s se sont réuni-e-s en vue des élections fédérales du 20 octobre prochain. Outre le renouvellement des instances, les membres se sont penché-e-s sur les réalités des femmes* migrantes, qui, comme dans toute démocratie saine, doivent également être entendues et représentées au sein des instances politiques. Continuer
09.05.2019
Demain, vendredi, l’équipage du navire de réfugié-e-s « Iuventa » recevra à Saint-Gall le Prix Paul Grüninger pour sa bravoure et son humanisme. L’équipage a sauvé des milliers de personnes de la détresse en Méditerranée et est maintenant accusé d’avoir aidé et encouragé l’immigration illégale en Italie. Le PS Suisse salue l’investissement de l’équipage du navire « luventa » et appelle à la fin immédiate de la criminalisation du sauvetage civil en mer par le monde politique et la justice. Continuer
12.12.2018
Le règlement Dublin est entré en vigueur il y a exactement dix ans. Le PS ne peut que dresser le constat suivant : ce n’est pas une réussite. L’Europe ne parvient pas à traiter les réfugié-e-s avec dignité et à trouver des solutions à l’échelle européenne. Le règlement Dublin ne contribue guère à améliorer la situation précaire de celles et ceux qui fuient leur pays. Mais la Suisse porte aussi sa part de responsabilité. Continuer
28.11.2018
Lors de sa réunion d'hier, le Groupe socialiste a discuté du Pacte de l'ONU sur les migrations. Le pacte, dans lequel la Suisse a joué un rôle clef, établit avec la communauté internationale, et pour la première fois, un cadre d'action en matière de migration internationale de main-d'œuvre. Le Groupe socialiste appelle le PLR et le PDC à rompre avec la politique dogmatique de l'UDC, en particulier après le vote sur « l'initiative pour l'autodétermination », et à accepter ce pacte. Continuer
21.11.2018
Sur les probables recommandations du conseiller fédéral Ignazio Cassis, le Conseil fédéral a décidé que la Suisse ne sera pas représentée à Marrakech, où le Pacte mondial sur les migrations de l’ONU sera adopté les 10 et 11 décembre. Par ailleurs, il ne se prononcera sur cette question qu’après le débat parlementaire qui aura lieu lors de la session d’hiver. Cette attitude est un témoignage supplémentaire d'une perte d'orientation en matière de politique étrangère. Continuer
28.09.2018
Le 25 novembre 2018, nous voterons sur l’initiative dite d’« autodétermination » de l’UDC. Cette initiative constitue une attaque frontale contre la protection des droits humains. Nous ne pouvons pas laisser la Suisse mépriser ses obligations internationales comme le font les États dépourvus de justice et les dirigeant-e-s totalitaires. Les droits humains internationaux nous protègent contre les atteintes à nos libertés individuelles instaurées par l’État. Le PS Migrant-e-s rejette fermement cette initiative dangereuse et inhumaine. Continuer
15.02.2018
C’est aujourd’hui que le nouveau régime des naturalisations facilitées entre en vigueur. Il permettra aux résident-e-s qui font partie de notre pays depuis des générations d’obtenir le passeport suisse sans devoir subir de marathon administratif. Continuer
20.12.2017
Avec son contre-projet indirect à « l’initiative Burqa », le Conseil fédéral a choisi la bonne voie. Le PS propose quant à lui un contre-projet direct : l’égalité entre hommes et femmes dans la société doit être ancrée dans notre Constitution. Nous devons encourager activement l’égalité entre hommes et femmes, promouvoir l’intégration et améliorer la protection contre les violences domestiques. Voilà qui serait bien plus utile pour les femmes confrontées à la violence et à l’oppression qu’une interdiction de porter une burqa. Continuer
10.11.2017
Le « Groupe de contact pour la Méditerranée centrale » se rencontrera lundi, à Berne, afin de débattre sur les manières de faire face aux mouvements migratoires. Cette conférence est aussi nécessaire que la recherche critique, pour la Suisse et l’Europe, de leur part de responsabilité aux causes de la fuite. Les raisons économiques de celle-ci — exploitation dans le commerce des matières premières, relations commerciales non équitables, drainages de plusieurs milliards par des échappatoires fiscales — émanent d’Europe. Ces situations sont par ailleurs exploitées dans de nombreux pays d’Afrique, par des cliques administratives autoritaires corrompues. La Suisse doit également remettre en question de manière critique la cohérence de sa politique migratoire, fiscale, et économique extérieure. Continuer
12.06.2017
Le Conseil national souhaite modifier le statut « d’admission provisoire » pour les requérant-e-s d’asile. Cette réforme est nécessaire depuis fort longtemps et permet de lever un obstacle majeur à l’intégration. Le PS plaide pour un nouveau statut de « personne protégée », se focalisant aussi vite que possible sur une intégration réussie et permettant aux personnes concernées de vivre, comme tout un chacun, dans la « normalité ». Continuer

Pages