21.01.2015
Les étrangers de troisième génération se sentent chez eux en Suisse et doivent donc pouvoir bénéficier d’une naturalisation facilitée. C’est heureusement l’avis du Conseil fédéral également, qui recommande au parlement d’adopter l’initiative parlementaire de la conseillère nationale (VD) Ada Marra. « La Suisse doit arrêter de coller l’étiquette d’étrangers à des personnes qui ne le sont pas » déclare la Vaudoise. Il est temps de reconnaître officiellement ces « citoyen-ne-s de troisième génération ». Continuer
10.12.2014
Le Conseil des États a décidé aujourd’hui de mettre en œuvre le standard minimum des mesures demandées par l’initiative sur le renvoi des criminels étrangers. « Dans un État de droit, il est essentiel de pouvoir examiner chaque cas individuellement et d’éviter une expulsion en cas de délits mineurs», déclare le conseiller aux États (BE) Hans Stöckli. Le PS se prononcera pour l’invalidation de l’initiative de mise en œuvre. Cette initiative viole les droits humains et « elle est juridiquement et politiquement très problématique, en attaquant le principe de la séparation des pouvoirs » met encore en garde le conseiller aux États bernois. Continuer
31.10.2014
Il s’agit d’une évidence : la personne née en Suisse, dont les parents sont nés en Suisse et dont les grands-parents ont vécu au moins 20 ans dans notre pays, n’est en rien un « étranger » en Suisse. Pour Ada Marra, conseillère nationale (VD), « la Suisse doit reconnaître ses enfants. Ils composent une partie de la Suisse. » Son initiative parlementaire sur les naturalisations facilitées des « étrangers de 3e génération » - donc les personnes dont la famille vit depuis trois générations en Suisse – sera traitée au printemps 2015 devant le plénum. C’est ce qu’a décidé aujourd’hui la Commission des institutions politiques du Conseil national (CIP-N). Continuer
24.10.2014
L’initiative Ecopop n’apporte aucune solution, bien au contraire, elle nous amènera immanquablement de nouveaux problèmes insolubles. L’initiative est un bien mauvais moyen pour donner des signaux, les conséquences étant trop importantes. Le sondage de l’institut Gfs semble montrer que la population n’est pas prête à lancer ce type de signaux avec Ecopop, alors que cette initiative ne prévoit aucune amélioration de la vie quotidienne dans notre pays. Dans le sondage rendu public aujourd’hui, le PS se réjouit du large soutien en faveur de l’abolition des forfaits fiscaux. Cette projection renforce encore la motivation pour mener une campagne dynamique jusqu’au 30 novembre prochain, afin de supprimer cette imposition forfaitaire injuste et non démocratique. Continuer
Samedi 1 Novembre 2014, 14:30
Avec une majorité très faible, l’initiative de l’UDC «contre l’immigration de masse» a été acceptée le 9 février 2014. Le 30 novembre, nous allons voter sur une initiative beaucoup plus radicale, ECOPOP. Cette fois, nous ne voulons pas arriver trop tard ! Continuer
16.09.2014
Le Groupe socialiste des Chambres fédérales a accueilli aujourd’hui différent-e-s expert-e-s sur les phénomènes, aussi regrettables que croissants, du racisme et de l’extrémisme. Continuer
La Suisse a toujours profité de l’immigration et elle en dépendra encore à l’avenir. L’objectif de notre politique d’intégration est de promouvoir l'égalité des chances et la participation à la vie publique, ainsi que de faciliter la coexistence entre la population indigène et étrangère. Continuer
01.09.2014 | Cesla Amarelle, conseillère nationale (VD)
La Suisse s’apprête à voter sur la septième initiative xénophobe de ces 14 dernières années. Derrière une phonétique doucereuse, qui fait plus penser aux limonades fermentées ou au maïs soufflé qu’aux questions migratoires, ECOPOP est avant tout une association (« Ecologie et Population ») à prendre au sérieux. D’abord, parce que ce n’est pas une mince affaire pour une petite association de se lancer dans l’entreprise qui consiste à récolter 100’000 signatures. Ensuite, parce que le contenu de l’initiative est dangereux à plus d’un titre. Continuer
Le Conseil fédéral a présenté, la semaine passée, sa vision pour la mise en œuvre de l’initiative contre l’immigration de masse acceptée en février dernier. Le PS a, lui aussi, approfondi la question de cette mise en œuvre au sein d’une groupe de travail interne, afin de produire un concept complet. Continuer

Pages