20.12.2017
Les rentes ne doivent pas baisser. En respectant cet objectif, le Conseil fédéral a donc choisi la bonne direction avec son nouveau projet de réforme des retraites. Cependant, la manière d’atteindre cet objectif reste encore très ouverte. Il est nécessaire de clarifier les conditions que doit remplir ce nouveau modèle pour dégager une majorité : maintien du niveau des rentes, pas d’augmentation de l’âge de la retraite au-delà de 65 ans, pas d’augmentation de l’âge de la retraite des femmes sans compensations substantielles. Continuer
14.12.2017
La majorité bourgeoise du Conseil des États vient de porter une lourde attaque contre l’État de droit. Elle vient d’accorder aux détectives privés mandatés par les assurances des moyens de surveillance qui outrepassent largement les limites pourtant imposées aux autorités de poursuite pénale ou au service de renseignement de la Confédération. En clair : celles et ceux qui touchent une rente AVS, AI ou chômage verront désormais leur vie privée nettement moins bien protégée face à une surveillance injustifiée que des criminels ou des suspects d’actes terroristes. Continuer
26.10.2017
Malgré le rejet de la « Prévoyance vieillesse 2020 », le besoin de réforme reste incontestable, afin d’éviter que le système des retraites ne se retrouve financièrement en fâcheuse posture. Il y a donc lieu de saluer les discussions qui s’ouvriront demain entre le Conseil fédéral, les partis et les associations. La position du PS est claire : pas de baisse des rentes, pas d’augmentation de l’âge de la retraite au-delà de 65 ans, pas de hausse de la retraite des femmes sans compensations substantielles. Continuer
18.10.2017
Une initiative populaire exige quatre maigres semaines de congé paternité. Mais c’est déjà trop pour la majorité de droite du Conseil fédéral, qui n’a même pas pu se résoudre à un contre-projet. Le PS n’a aucune compréhension pour ce manque de courage. La mise en place d’un congé paternité aurait dû avoir lieu depuis longtemps déjà et est en souffrance, à l’heure où la conciliation supposée entre vie familiale et vie professionnelle devrait être plus que de simples paroles en l’air. Continuer
24.09.2017
Le non du jour à la réforme des retraites n’est en aucun cas une carte blanche à un démantèlement social. Le PLR et l’UDC savent d’ores et déjà qu’ils ne disposent pas d’une majorité en matière de prévoyance vieillesse. A contrario, seul un projet constructif, qui permettrait d’assurer les rentes et de renforcer l’AVS, aurait des chances de succès. Le plan B, tel qu’annoncé par l’UDC et le PLR et prévoyant une baisse du taux de conversion et une hausse de l’âge de la retraite sans aucune compensation, sera combattu frontalement par le PS. Continuer
18.08.2017 | Christian Levrat, Conseiller aux États (FR), président du PS Suisse
La Prévoyance vieillesse 2020 renforce l’AVS. C’est un compromis largement soutenu, comme cela a toujours été le cas en Suisse pour de pareilles réformes. Pour la première fois depuis 42 ans, cette réforme augmente les rentes AVS, permet aux bas revenus d’enfin pouvoir se constituer un 2e pilier, protège les travailleurs/euses âgé-e-s seront mieux protégés en cas de chômage. La Prévoyance vieillesse 2020 est une réforme pour les travailleurs/euses et les bas revenus. C’est pourquoi le PS engagera toutes ses forces en faveur d’un OUI le 24 septembre prochain. Continuer
18.08.2017 | Les Comités en faveur d’un double Oui à Prévoyance vieillesse 2020
Les trois comités nationaux en faveur d’un double Oui à la réforme des retraites se sont présentés vendredi à la presse. Le message porté par les représentants de partis de droite comme de gauche (PDC, PBD, PEV, PS et Les Verts), ainsi que d’employeurs et de l’Union syndicale suisse est clair : après 20 ans de blocage, la réforme des retraites est un compromis équilibré et absolument nécessaire. Elle assure les retraites et maintient le niveau des rentes. C’est donc convaincus de son bien-fondé que les membres de ces comités s’engagent pour un double Oui à Prévoyance vieillesse 2020. Continuer
06.07.2017
Aujourd’hui, l’AVS fête son anniversaire. Il y a exactement 70 ans, le 6 juillet 1947, 80 % des votants ont soutenu la mise en place d’une « assurance vieillesse et survivants ». Cette étape historique sur la voie du progrès social montre bien avec quelle attention l’AVS a été préservée jusqu’à aujourd’hui. Des réformes constantes lui ont permis de fêter ses 70 ans sans aucune ride. Afin que cela reste le cas pour les 70 prochaines années, un OUI à la Prévoyance vieillesse 2020 le 24 septembre prochain est nécessaire. Continuer
30.04.2017
Les membres du PS Suisse ont accepté, à une écrasante majorité, la Prévoyance vieillesse 2020 : par 11’061 OUI contre 1’153 non, soit 90,6 % de OUI. La participation au vote a été de 39 %, en augmentation de 7 % par rapport au dernier vote général de 1995. Ce résultat donne au PS un mandat clair pour mener une solide campagne en faveur de la réforme de la Prévoyance vieillesse 2020, dont la votation est agendée au 24 septembre. Continuer
30.04.2017
Pour la troisième fois de son histoire, le PS Suisse a lancé un vote général auprès de tous ses membres. Continuer

Pages