08.11.2017
Guy Parmelin, ministre de la Défense, manque totalement sa cible sur la question de l’acquisition de nouveaux avions de combat. Pour rappel, en 2014, la population avait dit NON à l’achat de Gripen, dont les coûts étaient estimés à 3 milliards. Aujourd’hui, Parmelin entend acheter de nouveaux avions et un nouveau système de défense, mais pour la coquette somme de 8 milliards de francs ! Le tout se base sur des scenarii irréalistes, auxquels il convient de rappeler, en toile de fond, que le DDPS et Armasuisse sont déjà terriblement dépassés lorsqu’il est question de petites acquisitions. Continuer
14.10.2017
Le PS Suisse a profité de son Assemblée des délégué-e-s du jour à Olten pour fêter les 100 ans des Femmes* socialistes suisses et adopté, à l’unanimité, un manifeste sur le féminisme. La discrimination économique et structurelle des femmes est un pur scandale et des mesures correctives doivent impérativement et rapidement mises en place : fin de la discrimination salariale, reconnaissance et indemnisation du travail de « care », réduction du temps de travail. Ces revendications placent le PS au centre de la lutte pour la mise en œuvre de l’égalité. Continuer
06.06.2017
Dans le cadre du programme d’armement, le Groupe socialiste aux Chambres fédérales déposera un amendement, afin de garantir que la population aura la possibilité de s’exprimer sur l’achat de nouveaux avions de combat. La décision de principe sur la commande et le financement d’avions de combat doit pouvoir être soumise à un référendum. Le PS estime par ailleurs qu’un tel achat ne doit pas impliquer une augmentation des dépenses militaires globales. Continuer
30.05.2017
Le peuple doit avoir le dernier mot lorsqu’une décision avec une portée financière et politique aussi importante que l’achat de nouveaux avions de combat est sur le point d’être prise. Le respect du NON clair de la population suisse à l’achat du Gripen, il y a de cela trois ans, l’exige. En outre, l’achat possible de nouveaux avions de combat ne doit en aucun cas augmenter les dépenses de l’armée. Continuer