AVS 21 : de la poudre aux yeux !

Hansjürg Rohner, coprésident du groupe de travail « politique sociale » et membre du Comité directeur

Le groupe de travail « Politique sociale » du PS60+ dit deux fois NON à AVS21 ! Il est temps d'augmenter les rentes de retraite, pas l'âge de la retraite. Les bas salaires, les emplois à temps partiel et le travail non rémunéré conduisent à des rentes de retraite pour les femmes scandaleusement basses. AVS 21 ne résout aucun de ces problèmes. Pas la moindre trace d'égalité. Et une hausse de la TVA est de toute façon malvenue aujourd'hui.

Le 25 septembre, nous voterons sur des projets importants qui peuvent avoir des conséquences importantes. Au sein du groupe de travail « Politique sociale », nous nous sommes longuement penchés sur le thème des rentes de retraite. Le projet AVS 21 prétend modifier la situation de l'AVS en vue d'un rééquilibrage juste et équitable entre les sexes.

« Nous faisons enfin un pas vers l'égalité avec la retraite à 65 ans pour tous », estiment les partisans de la réforme. Mais le fait est que l'égalité réelle signifie l'égalité des salaires, l'égalité des chances et l’égalité des rentes. Si les femmes ont aujourd'hui des rentes inférieures d'un tiers à celles des hommes, c'est le résultat des bas salaires féminins, de la discrimination salariale, des emplois à temps partiel et du fait que les femmes assument la majeure partie du travail non rémunéré. AVS 21 ne résout aucun de ces problèmes.

« L'AVS doit être assainie de toute urgence », déclarent les partisans de la réforme. Mais le fait est que l'année dernière, l'AVS a clôturé ses comptes avec un excédent de 2,6 milliards de francs ; elle dispose aujourd'hui d'une fortune d'un peu plus de 50 milliards de francs. Le paquet AVS 21 est lié à une augmentation de la TVA. « Avec l'augmentation de la TVA, tout le monde contribue, c'est une réelle solidarité entre les générations », affirment les partisans de la réforme. Mais le fait est qu'avec l'augmentation de la TVA, on punit ceux qui travaillent dur pour gagner leur vie, et ce à une époque où le coût de la vie augmente et le pouvoir d'achat diminue.

La Constitution fédérale exige que l'AVS couvre les besoins vitaux de manière appropriée et qu'elle permette, conjointement avec la caisse de pension, de maintenir un niveau de vie décent. Or, plus d'un demi-million de femmes ne vivent que de la rente de l’AVS. En raison de leurs possibilités d'emploi, elles ne disposent pas de deuxième pilier, et encore moins de troisième pilier.

Ainsi, les femmes devraient simplement travailler un an de plus et recevoir en contrepartie des pensions toujours aussi inadéquates, qui ne couvrent tout simplement pas le coût de la vie. Cela ne peut pas durer, cette « fausse révision » doit être rejetée. Il est temps d'augmenter les rentes de retraite, pas l'âge de la retraite ! Aujourd'hui, un revenu de retraite sur deux (AVS et caisse de pension) est inférieur à 3'500 francs par mois.

Camarade, rejetons ces projets avec force et détermination ! Engageons-nous en écrivant des lettres de lecteur pour les journaux locaux, en participant activement aux actions et manifestations publiques dans notre canton, en informant nos connaissances et nos amis sur le contenu réel d'AVS 21. Du matériel comme des flyers, des vidéos, etc. est disponible ici. Les arguments du PS sont ici. Regarde aussi la vidéo ici

Partager l'article :

Facebook
Twitter
LinkedIn