Initiative contre les salaires abusifs : Le PS salue une application rapide et à la lettre

Ce dimanche, la procédure de consultation de l’avant-projet d’ordonnance sur l’initiative contre les salaires abusifs se termine. L’orientation choisie par le DFJP et la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga est rapide et en cohérence avec la très nette majorité de la population qui avait accepté l’initiative en mars dernier. Pour Jean Christophe Schwaab, conseiller national (VD), « le PS salue la volonté affichée d’une application stricte. Cela prouve également, contrairement à ce que prétendent les opposants à l’initiative, qu’une application au 1er janvier 2014 est tout à fait envisageable. »

Toutefois, comme cela a été récemment dévoilé, le nouveau paiement de plusieurs millions pour l’ex-patron de Novartis, Daniel Vasella, démontre qu’il existe une faille dans le texte de l’ordonnance. C’est pourquoi le PS, lors des travaux parlementaires, s’engagera pour que les indemnités de départ, sous toutes leurs formes, ainsi que les primes de bienvenue, soient explicitement interdites, comme le demandait l’initiative.

L’ordonnance proposée contre les abus dans le domaine salarial n’est qu’une étape dans la lutte pour la justice salariale à tous les niveaux. Après les actionnaires, les employé-e-s doivent également voir leurs droits se renforcer. L’initiative 1:12 est un excellent moyen de contrer l’écart salarial grandissant et d’empêcher l’émergence du caste de topmanagers. Suivra encore l’initiative pour un salaire minimum, garantissant que, dans notre pays fortuné, chaque personne employée à plein temps puisse vivre décemment avec le salaire perçu. 

Interlocuteur-trices sur ce thème

Clément Borgeaud

Clément Borgeaud

Porte-parole & campagnes Suisse latine

Colin Vollmer

Colin Vollmer

Porte-parole & campagnes Suisse latine

Partager l'article :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Animation laden...Animation laden...Animation laden...

Newsfeed