La vaccination est la seule solution face à la pandémie

Le Parti socialiste suisse accueille favorablement l’extension du certificat Covid annoncée aujourd'hui par le Conseil fédéral. Ces mesures doivent permettre d’éviter la propagation du virus, l'augmentation du nombre d'infections, l'évolution grave de la maladie, ainsi que de nouvelles mesures restreignant la liberté comme des interdictions ou des fermetures. En revanche, pour le PS, l'accès aux services et biens essentiels doit rester libre de tout certificat. Compte tenu de la lenteur de la vaccination et de l'augmentation du nombre de cas, l'automne sera un défi pour nous toutes et tous. Une chose est claire : la seule façon de sortir de la pandémie et de retrouver nos libertés collectives est de renforcer la vaccination. Le PS dénonce également le cynisme dont l’UDC fait preuve en refusant les efforts collectifs visant à augmenter le taux de vaccination.

« La vaccination est la seule solution face à la pandémie », déclare Mattea Meyer, co-présidente du PS Suisse et conseillère nationale (ZH). « Il doit être possible de se faire vacciner facilement, que ce soit devant un magasin, une école professionnelle, dans les gares ou les grandes entreprises. C’est pourquoi les cantons doivent faire pression pour que les offres de vaccination facilitée soient encore plus nombreuses. »
 
Le PS dénonce le cynisme dont fait preuve la direction de l’UDC, jusqu’à son conseiller fédéral Ueli Maurer, en boycottant les efforts du Conseil fédéral, des hôpitaux et de la population solidaire pour encourager la vaccination. Ce faisant, elle sème l’incertitude et trahit toutes celles et tous ceux qui souffrent en raison de la pandémie depuis des mois ou qui ont fait preuve de solidarité : le personnel de santé qui ne compte plus ses heures, les commerces et l’industrie en souffrance, les enfants qui peuvent difficilement se protéger contre le virus, les personnes vaccinées, celles qui ont perdu un-e proche ou celles qui sont tombées malades. En fin de compte, chacun-e d’entre nous peut être touché-e par la pandémie.
 
L’augmentation du nombre de cas et les mesures nécessaires qui y sont associées, telles que l’obligation de présenter un certificat Covid, ont un fort impact sur les revenus des secteurs touchés. « C’est pour ces raisons que des mesures d’accompagnement économique permettant de garantir la survie de ces secteurs doivent impérativement être mises en place », ajoute Mattea Meyer. « Le PS réitérera également cette demande lorsqu’il s’agira de prolonger une nouvelle fois la loi Covid. Dans ce sens, le PS soutient également l’initiative surles soins infirmiers pour revaloriser substantiellement les professions de la santé. »
 
Enfin, le PS est satisfait des consultations sur les conditions d’entrée sur le territoire suisse. Toutefois, c’est une erreur de penser qu’il s’agit du seul moyen de sortir de cette pandémie. « Nous ne serons protégé-es que si le virus est contenu à l’échelle mondiale et s’il y a moins de mutations », déclare Cédric Wermuth, co-président du PS et conseiller national (AG). « C’est pourquoi le PS continue de se battre avec force pour le renforcement de la solidarité internationale en matière de vaccins. »

Interlocuteur-trices sur ce thème

Mattea Meyer

Mattea Meyer

Co-Présidente

Cédric Wermuth

Cédric Wermuth

Co-Président

Clément Borgeaud

Clément Borgeaud

Porte-parole & campagnes Suisse latine

Colin Vollmer

Colin Vollmer

Porte-parole & campagnes Suisse latine

Partager l'article :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Animation laden...Animation laden...Animation laden...

Newsfeed