Pour le climat et la sécurité de l’approvisionnement, en finir avec les blocages

La session d’automne du Parlement fédéral a permis au PS Suisse de remporter de nombreux succès pour la transition énergétique et le renforcement la sécurité d’approvisionnement. En revanche, la décision de l’UDC de lancer un référendum contre le contre-projet indirect à l’initiative sur les glaciers est irresponsable. Ce contre-projet est vital : il permettra à la Suisse de réduire sa dépendance aux importations de pétrole et de gaz.

« En lançant son référendum contre le contre-projet indirect à l’initiative sur les glaciers, l’UDC met en danger la sécurité d’approvisionnement de la Suisse, et sa population », déclare Roger Nordmann, président du Groupe socialiste aux Chambres fédérales et conseiller national (VD). « Ce référendum est une carte blanche aux lobbies pétroliers aux autocrates comme Vladimir Poutine. Grâce au travail prévoyant de Simonetta Sommaruga, la Suisse dispose de solutions et doit investir dans les énergies renouvelables et indigènes ». Depuis 1982, le PS Suisse demande dans son programme la fin de la dépendance aux énergies fossiles. La menace actuelle en termes d’approvisionnement prouve qu’il est urgent de prendre de mesures et de sortir des polémiques. 

« Avec la Loi fédérale sur les objectifs en matière de protection du climat, sur l’innovation et sur le renforcement de la sécurité énergétique, le Parlement a posé un jalon important dans le tournant énergétique vers un avenir sans énergies fossiles », déclare Elisabeth Baume-Schneider, conseillère aux États (JU) et présidente de la Commission de l’environnement du Conseil des États. « L’augmentation des contributions d’encouragement pour le remplacement des chauffages au mazout et au gaz, proposée par le PS Suisse, est une mesure cruciale. Cette loi est appelée à devenir un élément central de la politique énergétique suisse ». Pour le PS Suisse, il est clair que la réponse à la crise climatique passe par des investissements publics dans la protection du climat. C’est également ce que demande l’initiative pour un fonds climat, que le PS Suisse a lancée avec les Vert-es.

Au cours de la session d’automne, plusieurs succès ont été enregistrés en matière de politique énergétique. Outre l’acceptation d’un contre-projet indirect efficace à l’initiative sur les glaciers, le Parlement a également suivi les propositions du PS Suisse et intégré une interdiction des bonus et une obligation de transparence dans le mécanisme de sauvetage pour les entreprises énergétiques. Ce mécanisme de sauvetage doit permettre de garantir l’approvisionnement en électricité de la population.  Le PS Suisse s’engage également pour que les entreprises électriques se concentrent à nouveau sur leur mission principale, c’est-à-dire l’approvisionnement de base de la population et de l’économie. 

Interlocuteur-trices sur ce thème

Elisabeth Baume-Schneider

Elisabeth Baume-Schneider

Conseillère aux Etats JU

Roger Nordmann

Roger Nordmann

Président du Groupe socialiste

Clément Borgeaud

Clément Borgeaud

Porte-parole & campagnes Suisse latine

Colin Vollmer

Colin Vollmer

Porte-parole & campagnes Suisse latine

Partager l'article :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Animation laden...Animation laden...Animation laden...

Newsfeed