Pour un renouveau social, féministe et écologique !

La Suisse ne peut sortir de la crise du coronavirus qu'en investissant dans la justice sociale, l’égalité et la protection de l’environnement. C'est ce qu'ont réaffirmé les délégué-e-s du PS Suisse lors de leur Assemblée des délégué-e-s numérique aujourd'hui dans un papier de position. Celui-ci montre comment la crise peut être financée sur base de solidarité. Les délégué-e-s ont également adopté les recommandations de vote pour les votations fédérales du 13 juin et du 26 septembre.

« Investir, c’est faire un effort maintenant pour relancer l’économie et déclencher une transformation qui améliorera notre vie à toutes et tous », a déclaré le conseiller national et vice-président du PS Suisse Samuel Bendahan. « Les moyens nécessaires pour un tel programme de relance sont disponibles. Pour renforcer notre pays, nous devons investir dans la santé, les soins, l’éducation tout au long de la vie, la protection de l’environnement, la justice climatique, les infrastructures et la technologie. »

Dans son discours, Cédric Wermuth, co-président du PS Suisse, a plaidé pour une Europe plus sociale, avec une protection salariale sûre et un service public renforcé. « Une vision socialiste ne peut donc qu’être : non, nous ne voulons pas moins d’Europe, nous voulons plus d’Europe, mais de manière clairement différente ! »

Recommandations de vote, élections, augmentation de postes

Pour les votations fédérales du 13 juin 2021, les délégué-e-s ont adopté les deux recommandations de vote en suspens : OUI à la Loi COVID-19 (143 oui/0 non/2 abstentions), NON à la Loi fédérale sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme (2 oui/138 non/3 abstentions). Deux recommandations de vote ont également été adoptées pour les votations du 26 septembre : les délégué-e-s ont clairement dit OUI au Mariage pour toutes et tous (115/0/2) et à l’Initiative 99% (114/0/2).

« Avec la Loi COVID-19, nous pouvons soutenir les personnes et entreprises qui ont connu des difficultés financières sans que ce soit de leur faute à cause de la pandémie de coronavirus », a déclaré le conseiller fédéral socialiste Alain Berset lors de son discours. Plus d’un million de personnes et plus de cent mille entreprises dépendent encore de cette aide financière. Elles ne doivent absolument pas être abandonnées.

Les délégué-e-s ont finalement approuvé une augmentation du nombre de postes au sein du Secrétariat central, et ont dit au revoir à Michael Sorg en tant que co-secrétaire général du PS Suisse. Ils ont élu Tom Cassee comme son successeur. Avec Rebekka Wyler, qui reste en fonction, il forme le nouveau Co-secrétariat général. Le PS Suisse remercie chaleureusement Michael Sorg pour son travail et souhaite également la bienvenue à Tom Cassee.

Les résolutions adoptées par les délégués seront publiées sur le site Internet du PS Suisse.

Interlocuteur-trices sur ce thème

Clément Borgeaud

Clément Borgeaud

Porte-parole & campagnes Suisse latine

Colin Vollmer

Colin Vollmer

Porte-parole & campagnes Suisse latine

Partager l'article :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Animation laden...Animation laden...Animation laden...

Newsfeed