Référendum sur l’initiative pour les glaciers : une polémique au détriment de la population et du climat

Avec son référendum, l’UDC se démasque. Les contributions d’encouragement prévues pour remplacer les chauffages et assainir les bâtiments permettent d’agir à la fois pour la protection du climat et la sécurité de l’approvisionnement en Suisse. En effet, la Suisse deviendrait moins dépendante des importations de pétrole et de gaz. La menace actuelle en termes d’approvisionnement prouve d’ailleurs qu’il est urgent de prendre des mesures. Le référendum de l’UDC démontre que le parti ne cherche qu’à produire des polémiques contre la conseillère fédérale socialiste Simonetta Sommaruga et qu’il reste en parallèle un lobby de l’industrie pétrolière et gazière.

« En lançant un référendum à l’encontre du contre-projet indirect à l’initiative pour les glaciers, l’UDC montre qu’elle ne cherche ni à trouver des solutions contre la crise climatique, ni à renforcer la sécurité d’approvisionnement et l’indépendance de la Suisse en matière d’énergie », déclare la co-présidente du PS Suisse Mattea Meyer, qui ajoute : « Elle poursuit ainsi ses attaques polémiques contre la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, en oubliant que cette dernière a déjà les solutions en main : investir dans les énergies renouvelables et indigènes ».

Il est essentiel d’investir dans les énergies renouvelables et locales
La crise climatique est le plus grand défi de notre époque. Pour cette raison, il est urgent d’effectuer des investissements publics massifs dans le développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. C’est seulement de cette manière que nous pourrons assurer la sécurité de notre approvisionnement et nous libérer de notre dépendance actuelle au pétrole et au gaz issus de régimes autocratiques. En présentant un contre-projet indirect efficace à l’initiative pour les glaciers, le Parlement a posé un jalon important dans le tournant énergétique vers un avenir sans énergies fossiles. L’augmentation des contributions d’encouragement pour le remplacement des chauffages au mazout et au gaz, proposée par le PS Suisse, est une mesure cruciale. Pour le PS Suisse, il est clair que la réponse à la crise climatique passe par des investissements publics dans la protection du climat. C’est également ce que demande l’initiative pour un fonds climat, que le PS Suisse a lancée avec les Vert-es.

Interlocuteur-trices sur ce thème

Mattea Meyer

Mattea Meyer

Co-Présidente

Clément Borgeaud

Clément Borgeaud

Porte-parole & campagnes Suisse latine

Colin Vollmer

Colin Vollmer

Porte-parole & campagnes Suisse latine

Partager l'article :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Animation laden...Animation laden...Animation laden...

Newsfeed