Un pas en avant vers une meilleure représentation des femmes en politique

Avec l’élection de Karin Keller-Sutter et de Viola Amherd, l’Assemblée fédérale a fait aujourd’hui un pas important vers une meilleure représentation des femmes en politique. Le PS félicite chaleureusement les deux membres élues et se réjouit de constater que, pour la première fois en près de 30 ans, une femme de la droite du Parlement a été élue. Toutefois, le chemin vers une représentation adéquate des femmes dans les institutions politiques est encore long.

« Nous avons eu, depuis 1993, toujours au moins une femme au Conseil fédéral. C’est une bonne chose que le PLR commence à prendre exemple », déclare Roger Nordmann, président du Groupe socialiste aux Chambres fédérales. Le PS a une majorité de femmes dans sa délégation au Conseil national et plus de femmes au Conseil des États que tous les autres partis réunis. C’est aussi le seul parti à avoir la parité au sein des exécutifs cantonaux depuis des décennies. « La droite a du retard à rattraper en termes d’égalité, même après les élections d’aujourd’hui. »

Trente-sept ans se sont écoulés depuis que l’égalité des sexes a été inscrite dans la Constitution fédérale. « Une représentation adéquate des femmes et des hommes dans les institutions politiques est une condition sine qua non d’une véritable démocratie. Ce qu’il faut, ce sont des ajustements structurels dans l’arène politique, y compris en ce qui concerne la culture politique et la conciliation de la famille, de la carrière et d’une activité politique », explique encore Roger Nordmann. « Tous les partis ont une responsabilité sur ce sujet. »

Interlocuteur-trices sur ce thème

Clément Borgeaud

Clément Borgeaud

Porte-parole & campagnes Suisse latine

Colin Vollmer

Colin Vollmer

Porte-parole & campagnes Suisse latine

Partager l'article :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Animation laden...Animation laden...Animation laden...

Newsfeed